Europe : un quatrième mandat pour Angela Merkel sous le signe de L’Europe

Après plusieurs mois de crise politique, Angela Merkel a finalement été réélue chancelière hier matin , entamant son quatrième mandat. Au cœur du contrat de coalition, le programme européen d'Angela Merkel devrait être clarifié dans les prochaines semaines.

Après plusieurs mois de négociations pour trouver une majorité, c’est finalement "la coalition sortante et mal-aimée réunissant conservateurs (CDU/CSU) et sociaux-démocrates (SPD) qui est reconduite".

"Un nouvel élan pour l’Europe"

Ce nouveau mandat d’Angela Merkel est "placé sous le signe de la ’relance européenne’". Le contrat de coalition, feuille de route du nouveau gouvernement, s’ouvre sur un chapitre intitulé "un nouvel élan pour l’Europe’".

Outre la hausse de la contribution allemande au budget de l’UE, le grand chantier prévu par le texte est le renforcement de la zone euro . Sur ce débat, l’Allemagne veut jouer un rôle de pont entre le Nord et le Sud.

Les Etats membres sont en effet loin de partager la même vision de l’avenir de la zone euro. La France aimerait la doter d’un "ministre des Finances", ainsi que d’un "budget d’investissement" , pour faciliter sa stabilisation et soutenir les réformes structurelles.

Huit pays du Nord de l’Europe ont publié la semaine dernière un communiqué commun, avertissant que les discussions sur l’avenir de l’Union économique et monétaire (UEM) devraient se dérouler dans un format inclusif.

Les ministres des Finances danois, estonien, finlandais, irlandais, letton, lituanien, néerlandais et suédois invitent ainsi à des réformes structurelles au sein des pays membres, avant de mettre en place tout dispositif qui mutualiserait les risques financiers .

Angela Merkel n’a jusqu’ici apporté qu’un soutien prudent à l’idée d’un budget d’investissement de la zone euro, et ne dit rien non plus de l’idée française d’un ministre des Finances de l’UE.

La chancelière se rendra à Paris avant le Conseil européen des 22-23 mars pour s’entretenir avec le président français. Une rencontre qui devrait permettre au couple franco-allemand d’apporter de la clarté sur ce qu’ils considèrent comme la prochaine étape.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message