Le FN accuse : 13 mois et 3,7 millions d’euros plus tard, la Région PACA démonte les portiques d’Estrosi

La décision annoncée de la Région PACA d'enlever les portiques de sécurité dans les gares , une des mesures de campagne électorale mise en application par Christian Estrosi, n'est pas passée sous silence. L'opposition régionale représentée par le seul Front National n'a pas manqué d'en faire un élément de polémique par la voix et la plume de son Président du groupe régional Frédéric Boccaletti et de son Vice-Président , le niçois Philippe Vardon.

Les deux élus rappellent que Christian Estrosi "avait promis leur installation dans les 6 premiers mois de ce mandat dans la moitié des gares TER de PACA, soit 70. En fait c’est dans seulement 8 gares qu’ils auront été déployés pendant 13 mois".

Plus particulièrement , Philippe Vardon revient sur son intervention à ce sujet dès la première séance plénière de l’assemblée régionale : "nous avons dénoncé un dispositif bien trop coûteux pour son efficacité réelle. En nous basant sur les chiffres fournis pour la gare des Arcs-Draguignan, nous avions en effet évalué son coût à 100 000 euros par mois pour chaque gare ! Nous avons toujours souhaité que soit privilégiée la présence humaine, et sans cesse réclamé la réaffectation de ces sommes colossales dans ce sens".

La décision prise par l’actuel Président de la Région Renaud Muselier ("Mieux vaut renforcer les contrôles humains et les caméras. C’est plus efficace et mieux adapté à la menace") ne peut que satisfaire les deux dirigeants frontistes : "non pour le simple plaisir d’avoir raison mais parce que nous pensons que c’est une bonne décision, allant dans le sens de la sécurité de nos compatriotes".

Toutefois la pique finale ne pouvait manquer : " Regrettons tout de même qu’elle intervienne si tard, après (ce sont les chiffres donnés par le vice-président aux transports Philippe Tabarot) que 3,7 millions d’euros aient été dépensés pour satisfaire à "l’expérimentation" estrosienne"- accusent Philippe Vardon et Frédéric Boccaletti.

Effectivement , il vaudrait mieux réflêchir avant de passer à l’action !

*seuls subsisteront les systèmes de portiques mobiles

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message