Les Gilets jaunes s’invitent au Parlement européen

Combien y aurait-il de listes de gilets jaunes pour le scrutin européen ? Une troisième annonce est venue compléter les deux listes précédemment annoncées par différents représentants du mouvement de contestation. Pas mal pour un mouvement qui se veut "apolitique" et représentant des "gens" contre les élites : il n'y a rien de plus cohérent" - n'est-ce pas ?- que de se réclamer "apolitiques" et de participer à une élection ( acte politique par définition !) ainsi que d'accuser les élites d'être à l'origine de tous les maux et de se porter candidats pour être élu et finalement ...en faire partie !!!

La nouvelle liste issue du mouvement des Gilets jaunes baptisée « Rassemblement des Gilets jaunes citoyens » serait emmenée par Thierry Paul Valette. L’homme se présente comme un porte-parole d’un « Comité Famine au Yémen » et fondateur d’un mouvement baptisé « Egalité nationale » selon son blog.

La liste proposée ne comporte que quelques noms sur les 79 candidats nécessaires pour participer au scrutin européen. Les candidats promettent d’œuvrer en faveur « d’une Europe davantage sociale et démocratique tout en limitant le dumping social ».

Cette liste vient s’ajouter à la première liste estampillée « gilets jaunes », celle du « Ralliement d’initiative citoyenne » (RIC), dont la tête de liste est l’une des figures phares du mouvement, Ingrid Levavasseur. Mais en seulement quelques jours, cette liste de 10 noms a déjà connu deux défections ainsi que le retrait temporaire de son directeur de campagne, Hayk Shahinyan.

Autre liste annoncée dans la foulée, celle du niçois gilet jaune Patrick Cribouw. Ce dernier entend porter des idées notamment en matière d’immigration et de souveraineté. La liste baptisée Union jaune demeure en construction, puisqu’aucun autre nom de candidat n’a été annoncé pour le moment.

Si aucune des listes annoncées n’est pour l’instant finalisée, elles ont d’ores et déjà déclenché des réactions parfois hostiles de la part des gilets jaunes, attachés pour beaucoup à l’aspect apolitique et transpartisan du mouvement qui réunit de l’extrême gauche à l’extrême droite

Selon un sondage réalisé par Elabe le 23 janvier pour l’BFMTV/L’Opinion, une liste « gilets jaunes » pourrait recueillir 13% des votes des électeurs français. Un score qui la placerait en 3e position, derrière La République en Marche (22,5% des intentions de vote) et le Rassemblement national (17,5%).

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message