LR : La macro-compatible Marine Brenier sur la sellette ?

Les polémiques entre les "staliniens" (comme les définit Christian Estrosi) et les plus modérés ont accouché une trêve au bureau politique Les Républicains. L'accord trouvé sur la date de l'élection du prochain président du parti (et implicitement de sa ligne politique) a calmé les ardeurs des Torquemada qui voulaient en découdre avec les "traites" qui ont donné vie à un groupe parlementaire séparé, celui des "constructifs". Pour le moment, pas d'exclusion mais seulement une suspension et une commission "disciplinaire" pour trois personnes, dont Jean Leonetti, gage de sérieux et de pondération. Elle prendra ses décisions à l'automne. Une pause dans le débat ne pourra que calmer le jeu et sortir du climat des tensions personnelles et favoriser une analyse plus appropriée.

Côté local, c’est Marine Brenier, la cadette de Christian Estrosi, qui en aurait fait les frais et perd sa place de Présidente des Jeunes Républicains.*

Sauf l’aspect symbolique, ce n’est pas très grave : cette pépinière de militants sert pour amorcer et favoriser les carrières politiques et la jeune Marine est déjà députée. Quoi de plus ?

D’ailleurs, ayant échappé au couperet, elle est déjà projetée en avant selon ses tweets.

Au #BPLR @ECiotti a explicitement demandé ma suspension.

@BernardAccoyer a clairement déclaré que les députés constructifs sont démis de leurs fonctions exécutives.

Arrêtons les querelles de personnes, les procès d’intention, et les divisions, rassemblons-nous pour sauver notre famille politique.

* le site officiel affiche : "président vacant"

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message