Municipales 2008 à Nice : Brèves de campagne

Le retour vers le passé. Napoléon III, Victor Hugo et Giuseppe Garibaldi s’invitent dans la campagne des municipales. Christian Estrosi, candidat UMP, Secrétaire d’Etat à l’Outre Mer et Président du Conseil Général des Alpes Maritimes s’est rendu à Farnborough, près de Londres, pour se recueillir sur la tombe de Napoléon III. Réhabilitation ? Récupération de l’empereur ? Officiellement, Christian Estrosi s’est rendu outre manche pour préparer le 150e anniversaire du rattachement des comtés de Nice et de Savoie à la France célébré en 2010. Christian Estrosi a loué chez nos confrères de Nice Matin la politique de Napoléon III : « Les années de la présidence et le règne de Napoléon III ont compté parmi les plus prospères qu’ait connus notre pays. On lui doit notamment l’entrée de la France dans l’ère industrielle, le développement des chemins de fer, l’ouverture de l’école aux filles, le Paris haussmanien, des avancées sociales indéniables, le soutien aux travaux de Pasteur sur la rage et de Ferdinand de Lesseps pour l’ouverture du Canal de Suez. Sans parler évidemment du rattachement du Comté de Nice à la France ».

Contestation impériale. Patrick Allemand, candidat socialiste, n’a pas apprécié la démarche de Christian Estrosi de se rendre à Farnborough : « Cette démarche a de quoi étonner. Elle est même choquante. Certes, c’est sous le règne de Napoléon III que Nice a été rattaché à la France. Mais cela n’efface pas le coup d’Etat contre la République, les simulacres d’élections, le musellement de la presse et des intellectuels, et la débâcle de Sedan dont est responsable celui que Victor HUGO – qu’il a contraint à l’exil – appelait « Napoléon le petit ». » En réponse, Patrick ALLEMAND et Sophie DUEZ, co listière ont lu des textes de Victor HUGO devant les portraits de l’écrivain et de Giuseppe GARIBALDI lundi matin Place Masséna.

Meeting de Patrick Allemand. Le candidat socialiste organise son premier meeting de campagne jeudi à 18h30 à Acropolis. Ce meeting intervient après l’alliance conclue avec les Verts mardi dernier. Elle concrétise une large union de la gauche représentant, hormis les Alternatifs de Bruno Della Sudda et Patrick Mottard, l’opposition municipale rassemblée sous l’étiquette Nice Plurielle. Les Verts par Mari-Luz NICAISE et Rémi GAECHTER, le PCF par Robert INJEY et le MRC par Ladislas POLSKI. Le socialiste Paul CUTURELLO prendra la parole au nom du groupe Nice-Plurielle. Sophie DUEZ interviendra et animera la soirée avec Aurélie PEGLION et Louis PASTORELLI, qui chantera pour la première fois la chanson de la campagne, « Changer d’ère ».

Patrick Mottard et l’Europe. L’ex-candidat socialiste de 2001 et désormais dissident évoquera lors d’une conférence de presse suivi d’un apéritif-rencontre samedi à 11h la Galerie Depardieu (64 Boulevard Risso) Nice et l’Europe. Il rappelle que depuis 2001, les ressortissants européens peuvent voter lors du scrutin municipal. A cette occasion, Patrick MOTTARD présentera alors ses 10 propositions « pour une Europe concrète à Nice ».

Alain Roullier avec Jacques Peyrat ? Jacques Peyrat a promis une liste d’ouverture. Ouverte à qui ? A en croire Alain Roullier, candidat de la Ligue Pour la Renaissance des Libertés Niçoises (LRLN), une alliance avec le Sénateur Maire de Nice est envisageable malgré leurs querelles passées. Dans une longue interview dans les Nouvelles Niçoises, il salue la candidature du maire sortant : « il a commis beaucoup d’erreurs et souvent traité les Niçois à la hussarde, c’est pourquoi je ne l’ai pas ménagé durant six ans[…]Le maire n’est plus prisonnier de son parti qui lui imposait de placer ses affidés à la mairie au détriments des Niçois. On dit qu’il est politiquement seul, mais il vaut mieux être mille fois seul que mal accompagné. » Il avoue également être entrain de discuter une possible alliance avec Jacques Peyrat n’excluant aucune possibilité. Et il conclut : « dans tous les cas de figure, que la Ligue aille au combat seule ou sur une liste d’union contre le candidat élyséen, les Niçoises et les Niçois doivent se mobiliser pour le grand combat « Nice contre Paris » qui va se dérouler dans très peu de temps. Le compte à rebours a déjà commencé… » A suivre…

Claire Reclus. L’adjointe à l’urbanisme à la Ville de Nice devrait annoncer ce jeudi qu’elle renonce à sa délégation. (Source Nice-Matin)

Les derniers articles Nice Premium

Rudy Salles rejoint Christian Estrosi

Réaction d’Agnès Rampal après sa destitution

Alliance PS avec les Verts

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message