Patrick Allemand, candidat sans surprise...

La consultation des membres niçois du Parti Socialiste pour la désignation de la tête de liste aux municipales 2014 a donné le résultat escompté : Patrick Allemand a obtenu 239 voix. Par ailleurs, étant le candidat unique, cette consultation était plus administrative que formelle !

Ces 239 voix traduisent-elles le manque d’intérêt pour cette désignation ? La réponse est dans la question : Qui peut être intéressé à se déplacer (sauf bien sur les fidèles) pour un scrutin déjà connu par avance ?

Une primaire entre plusieurs candidats aurait été bien plus passionnante et un véritable acte de démocratie participative. Elle aurait donné une dynamique à l’électorat potentiel de la gauche niçoise avec un périmètre bien au delà des simples inscrits. Enfin, elle aurait apportée une légitimité au candidat élu, Patrick Allemand, le fort probable vainqueur, en serait sorti grandi. Elle n’a pas été retenue pour des raisons diverses, chacun ayant sa thèse sur le sujet mais, cela a probablement été une grave erreur.

Pris en tenaille par le maire sortant Christian Estrosi qui est une machine de guerre avec une puissance de feu peu commune, la candidate parachutée du FN qui , malgré ses faiblesses, surfe sur la vague populiste de Marine Le Pen et Robert Injey qui jouera ses cartes en pointant les maigres résultats de la politique gouvernementale, Patrick Allemand sera vraisemblablement en grande souffrance pour participer à une probable triangulaire et, même dans ce cas, le pronostic actuel le donne comme le moins bien placé.

Il aurait éviter dans doute cela en ne commettant pas des erreurs tactiques qui ternissent son image de leader : Pas de primaires, 239 voix à la consultation interne...

Il faudra une autre stratégie et une autre cadence pour enchanter les éléctrices et électeurs pour les convaincre de choisir le bulletin portant son nom, les deux derniers week-end du mois de mars prochain.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message