Pourquoi l’Europe a réellement besoin de l’Union européenne

Si les craintes concernant l’immigration et la liberté de circulation ont alimenté une vague populiste sur le continent, l’Union européenne se targue de nombreuses réussites, comme la création de l’un des plus grands marchés uniques au monde ou le droit pour 500 millions de personnes de vivre et travailler dans l’un des 28 États membres.

Depuis la signature du traité de Rome le 25 mars 1957, la paix représente peut-être la plus grande réussite de l’UE ainsi que son plus précieux héritage.

Pour mieux comprendre cette affirmation, il faut recenser le nombre de morts survenues pendant les guerres européennes entre les années 1800 et 2016.

Au XIXe siècle, l’Europe a été ravagée, conflit après conflit. Entre 1803 et 1815, près de 6 millions de personnes ont péri lors des guerres napoléoniennes. La révolution hongroise et la guerre franco-prussienne ont entraîné la mort de centaines de milliers de personnes.

Pourtant, la première moitié du XXe siècle a incontestablement été la période la plus sanglante de l’histoire de l’Europe. Selon le projet InPosterum, plus de 32 millions de personnes ont perdu la vie pendant la Seconde Guerre mondiale.

La deuxième partie du XXe siècle a, elle aussi, été marquée par de nombreux conflits. La guerre civile grecque, qui a éclaté en 1946, a coûté la vie à 158 000 personnes.

La Communauté économique européenne, créée en 1957, a renforcé la coopération économique et sociale entre les États membres. Elle s’est traduite par une forte croissance économique, mais a également réduit les conflits et le nombre de morts sur le continent.

Selon les données , entre 1961 et 1992, l’Europe a connu 18 409 morts liés aux guerres.

Après la création de l’Union européenne en 1993, les guerres se sont à nouveau raréfiées. L’éclatement de la Yougoslavie, le conflit nord-irlandais, la guerre d’Ossétie du Sud et le conflit du Donbass ont causé la mort de nombreuses personnes.

Néanmoins, ces guerres n’atteignent pas l’effusion de sang des années 1800 ou de la première moitié du XXe siècle : 63 573 045 est le nombre total de morts violentes liées aux guerres entre 1801 et 2016.**

L’importance de l’Union européenne est indéniable : elle a joué un rôle majeur dans l’unification et le maintien de la paix sur le continent.

« Jamais projet plus grand, plus beau, ni plus utile n’occupa l’esprit humain que celui d’une paix perpétuelle et universelle entre les peuples de l’Europe" écrivait Jean-Jacques Rousseau dans Projet de paix perpétuelle en 1761

Les données proviennent principalement de l’inventaire de Peter Brecke, qui répertorie les morts violentes liées aux guerres à travers le monde depuis 1400.

**Les chiffres concernant les Deux Guerres Mondiales en Europe sont des estimations.
Certaines sources font état de 2 millions de morts durant la Guerre Civile Espagnole.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message