Présidentielle 2017 : Fillon mis en examen, Eric Ciotti confirme son soutien, "silence" de Christian Estrosi

La mise en examen de François Fillon n'a pas changé la donne dans la droite azuréenne. Si Christian Estrosi n'a pas dit "beeh" depuis quelque temps et donne l'impression d'avoir pris les distances du candidat avec lequel il a des rapports distants , Eric Ciotti a confirmé son engagement sans faille : "Plus que jamais confiance et soutien à @FrancoisFillon . Personne ne volera aux Français l'alternance qu'ils souhaitent ". En fait, passé sous la bannière du vainqueur de la primaire des LR, le président du Conseil Départemental est devenu une des pièces maîtresse de l'artillerie lourde du candidat qui se pose en victime d'un complot judiciaire. Pour lui, tout est simple et s'explique : "Ceux qui ont monté ces scénarios veulent empêcher @FrancoisFillon de faire campagne et d'être élu !". Pour effacer les dérapages dénoncés, l'équipe de campagne de l'ancien "collaborateur " a décidé de faire recours à la méthode du roulement de tambour : les canons ne tirent pas à salves , mais en feu à volonté, ce qui effectue un pilonnage continu contre la magistrature accusée d'ingérence dans la campagne électorale et de se substituer à la volonté du peuple. En effet,c'est du déjà vu, l'accusé devient l'accusateur ...de l'accusateur. Devant une telle tartuferie , une réflexion s'impose : Ce ne serait pas mieux de défendre des chefs d'accusation et démontrer son non-fondé ? Trop simple, direz- vous...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message