Prix "Richesse dans la diversité" : Amel Dehby et Albert Gasore décorés

Le prix "Richesse dans la diversité" récompense les Français d'origine étrangère qui se distinguent par la qualité de leur travail. Du sport à la vie d'entreprise, tous les secteurs sont susceptibles d'être représentés. Amel Dehby, championne du Monde de kick-boxing, et Albert Gasore, entrepreneur, ont été distingués.

Albert Gasore discute avec l’ambassadeur du Qatar. © JV

Amel Dehby (22 ans) et Albert Gasore (25 ans) ont reçu hier le prix "Richesse dans la diversité" des mains de l’ambassadeur du Qatar, son Excellence Mohamed Jaham Al-Kuwari.

Français d’origine étrangère, chacun a réussi dans son domaine. La première est championne du Monde de kick-boxing. Le second dirige la société Green Concess, spécialisée dans la location de véhicules hybrides.

Lorsque vient le moment des discours, l’entrepreneur ne cache pas son émotion. "Je remercie mon associé [ndlr : Jérémy Gravière] qui mérite ce prix autant que moi. Je remercie aussi M. le Maire (Christian Estrosi) qui nous a rédigé une lettre de recommandation qui nous permettra d’être bien placés", annonce Albert Gasore.

Aujourd’hui, Green Concess est implantée dans le difficile quartier de l’Ariane, depuis deux ans. Mais ce natif du Rwanda et son associé briguent une implantation dans le centre-ville.

Cette année, la société réalise un chiffre d’affaires de 160 000 euros. Ce qui lui permet de penser à l’avenir, si l’on en croit Albert Gasore : "A terme, on espère développer la société dans le département, à Cannes, puis dans la région, à Marseille".

Amel Dehby, la reine du ring

Amel Dehby est honorée de sa récompense. © JV

Moins à l’aise au micro, l’autre lauréate du prix "Richesse dans la diversité", Amel Dehby a tout de même envoyé un message fort : "J’essaie de prouver que le kick-boxing et le K1 ne sont pas des sports violents".

Sur le ring depuis l’âge de 6 ans, la jeune femme glane son premier titre de championne de France à 9 ans. C’est le début d’une très belle histoire. A 20 ans seulement, la jeune femme est championne du Monde amateur. Un titre honorifique, mais qui ne vaut pas mieux que son autre titre de championne du Monde,... chez les pros cette fois !

Son niveau de jeu n’a toutefois aucune incidence sur sa beauté physique. Sa recette ? "J’ai une bonne technique de combat, qui me permet de bien éviter les coups". Mais ça ne suffit pas. Plus encore que les disciplines de balle ou de ballon, le kick-boxing ou le K 1 réclament détermination et mental.

Aujourd’hui, Amel Dehby partage son temps entre l’AJ Saint-Raphaël et le Kick-boxing Côte d’Azur à Nice avec son père. Elle est devenue un exemple pour les jeunes des Moulins, auxquels elle enseigne notamment les valeurs du sport.

Outre leur prix, les deux lauréats se sont vu remettre chacun un chèque de 2000 euros. Cette cérémonie présentait également une orientation politique à peine cachée, afin de parfaire les très bonnes relations qui lient la France et le Qatar.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message