Régionales en PACA : Debout la France en forcing dans les Alpes-Maritimes

L'objectif est clair : mettre fin à 18 ans de pouvoir de la gauche sans tomber de mal en pis : le Front National de Marion Le Pen que Gaël Nofri définit comme "un orchestre de saltimbanques" après l'enrôlement des niçois Olivier Bettati et Philippe Vardon dont il se demande quel est le "dénominateur commun".

Pour y arriver, le parti souverainiste version méditerranée était prêt à participer au grand rassemblement évoqué et appelé par Christian Estrosi, le candidat de la droite : "mais ce rassemblement n’est pas autour d’un projet et de son programme* mais juste pour faire part de la cour des courtisans... ou dire oui oui à tout, alors il vaut mieux être contre"- explique Gaël Nofri au petit comité de sympathisants qui se sont réunis hier soir pour faire le point de la situation..

Il y aura donc une liste départementale qui sera "en support à la candidature de" dont nous avons fait état dans notre parution d’hier.

Debout la France a l’ambition d’être une alternative crédible pour l’électorat de droite face à ceux qui cherchent , à travers cette élection, à faire carrière : parisienne comme Christian Estrosi ou marseillaise comme Renaud Muselier qui vise à l’après-Gaudin à la mairie de Marseille ;

Les rapports de force étant ceux qu’ils sont, DLF sait qu’il pourra juste influencer les thèmes de la campagne électorale (il est le parti de l’Etat-Nation à l’heure de la mondialisation) et essayer de peser dans le débat : l’aménagement du territoire et de son économie sera la responsabilité prioritaire des régions en attendant la réorganisation des compétences des collectivités.

Gaël Nofri sera la tête de liste et Sophie Mori, secrétaire départementale, sa dauphine.

* que Christian Estrosi n’a pas encore présenté

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message