Xavier Garcia et Paul Cuturello : Inédite alliance électorale pour l’élection du leader national du Parti Socialiste

Les deux anciens opposants au sein du Parti Socialiste ( l'un , Xavier Garcia, sur des positions sociaux-démocrate ; l'autre, Paul Cuturello représentant de la gauche sociale) ont annoncé leur alliance en soutien d'Olivier Faure, le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, candidat à la présidence du parti à l'occasion des élections internes qui auront lieu les 15 et 29 mars prochain. C'est un relative surprise puisque on aurait imaginé le secrétaire départementale choisir Stéphane Le Foll et le conseiller municipal ( tendance Hamon) soutenir Emmanuel Morel. Mais dans ce cas, c'est la volonté de "renaissance" proclamée par Olivier Faure qui a été primée par les deux têtes fortes du socialisme niçois. Fin des clivages , donc ? " Il faut savoir repartir- disent-ils à l'unisson- et construire un projet de société qui puisse nous réconcilier avec notre électorat". Et puis, " on oppose les idées avant et puis, une fois la décision prise, on doit savoir travailler ensemble". En fait, ce n'est pas le style de la maison comme le déroulement du dernier quinquennat au cors duquel frondeurs et egolatres se sont donné plein la joie dans l' entreprise de démolition de leur propre parti Pour Xavier Garcia et Paul Cuturello , Olivier Faure est l'homme qui a compris avec la la situation avec la lucidité nécessaire et sera la personnalité qui saura incarner la volonté d'unité contre la balkanisation du parti. Il est vrai que l'éloignement, ou la marginalisation , voire la disparition de la vie politique des certains pseudo-leaders spécialistes de l'egolatrie et au service des seules ambitions personnelles facilitera la tâche de celui qui reprendra en main le stèle de la rose plus que fanée. Le 29 mars sera aussi l'occasion de l'élection du secrétaire départemental : Xavier Garcia qui succéda il y trois ans et demi à Patrick Allemand après la débâcle électorale aux régionales en décembre 2014, sera-t-il candidat à sa propre succession ? L'intéressé se réserve une décision dans les deux prochaines semaines. En tout cas, le Parti Socialiste a plus besoin d'électeurs que de dirigeants : un premier test sera le nombre des votants au niveau national ( on estime à 70000 le nombre des inscrits) et local ( 817 inscrits). Parce que , si même les militants manqueront massivement à ce rendez-vous de la vie interne du parti, comment intéresser , motiver et inclure les autres ?

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message