Le Conseil d’Etat donne son feu vert pour les crèches (à caractère culturel)

Une polémique certaine, en ces temps où tout est occasion d'affrontement, n'aura pas lieu à l'approche des festivités de Noël ainsi que ça l'avait été l'année dernière : le Conseil d'Etat a autorisé, ce mercredi, l'installation de crèches de Noël dans les bâtiments publics, à des conditions strictes.

Pas de polémique donc et aucune possibilité de profiter de cette occasion pour jouer les désobéissants comme l’avait fait l’année dernière l’ancien maire de Nice, Christian Estrosi.

Dans une décision prudente, la plus haute juridiction administrative a jugé que "dans les bâtiments publics, sièges d’une collectivité publique ou d’un service public, une crèche de Noël ne peut pas être installée, sauf si des circonstances particulières montrent que cette installation présente un caractère culturel, artistique ou festif".

Le 21 octobre, le rapporteur public du Conseil d’Etat avait déjà recommandé une autorisation sous conditions. Il avançait que la loi "n’interdit pas d’installer des crèches sur le domaine public", sauf quand une "intention religieuse" préside à une telle manifestation. Une crèche devait donc, selon cet avis, avoir un caractère temporaire, festif et ne pas relever d’un caractère religieux.

Parfois, il ne faut pas aller très loin dans les raisonnements, un peu de bon sens est plus que suffisant.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message