Les radicaux de droite accueillent leur président national Laurent Henart et le Manifeste Radical pour 2017

C'est dans un restaurant à la périphérie de Nice que les radicaux ont reçu leur président national Laurent Henart (Maire de Nancy) dans l'imminence du premier tour de la primaire de droite.

Plus de 150 convives étaient présents, signe d’une bonne percée de l’équipe dirigeante dans le tissus local qui se reconnaît dans un réformisme modéré.

Privés d’un candidat centriste, ils ont opté pour Alain Juppé en dissidence de l’UDI locale (dont ils sont une composante) , fidèle soutien de Nicolas Sarkozy.

Vae victis- la célèbre expression des barbares vainqueurs des romains- sera encore d’actualité le soir du 27 novembre quand le nom de celui qui sera le candidat de la droite (et après négociations pour les places aux législatives , du centre) à la présidentielle ?

L’occasion pour Hervé Cael, le président départemental, de peaufiner l’organisation du vote des militants et amis , parce que pour compter en politique, il faut savoir montrer qu’on pèse en terme de voix.

La possibilité aussi pour Laurent Henart de présenter et illustrer le "Manifeste radical 2017" qui sera la plateforme pour les échéances de 2017.

Le document part d’un constat : le pays court trois risques majeurs : la reconduction de François Hollande au cas ou un candidat ne serait pas capable d’être le destinataire des voix de l’électorat du centre, la montée du populisme, animée par la candidature de Marine Le Pen mais aussi par celle d’une droite radicale dont Nicolas Sarkozy en est l’impersonification et le déclin économique et social dans un contexte international trouble et sans la capacité de porter à terme la transformation profonde dont le pays a besoin.

Il se réunit en 4 chapitres qui déclinent 130 propositions : humanisme radical pour l’épanouissement de l’individu par l’autonomie et la responsabilité au sein d’une communauté solidaire ; révolution républicaine par le biais d’une participation effective de la société civile et citoyenne à la vie politique ; le développement humain par une économie durable et solidaire ; une France rayonnante dans une Europe fédérale pour faire face aux défis démographiques, économiques, environnementaux, militaires.

Le premier objectif pour la prise en compte de ces propos est de gagner la primaire avec la candidature d’Alain Juppé. si c’était le cas, on pourrait assister à la recomposition de la droite locale et à une possible rénovation de la classe politique .

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message