Marie-Christine Arnautu sanctionnée par son propre parti

Marie-Christine Arnautu, vice-présidente du Front national et frontiste historique, a été suspendue ce lundi pour 15 mois de ses fonctions dirigeantes au sein du bureau exécutif pour "faute grave".

En cause : sa participation au rassemblement place des Pyramides à Paris le 1er mai en l’honneur de Jeanne d’Arc organisé par Jean-Marie Le Pen. Un événement qui faisait alors concurrence à celui de Marine Le Pen place Saint-Augustin, dans le 8e arrondissement.

La période d’exclusion devrait coïncider avec le prochain congrès du parti, prévu à l’automne 2017 ou l’hiver 2018, à l’occasion duquel les instances frontistes pourraient être renouvelées. "On va voir le côté positif. J’ai pu dire ce que j’avais à dire. Je trouve toujours cette sanction profondément injuste, mais j’en prends acte", a réagi Christine Arnautu .

Compte-t-elle contester en justice cette sanction ? "Je me laisse le délai de réflexion des grandes vacances", a-t-elle ajouté.

A suivre...

source : AFP

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message