Présidentielle 2017 : Hamon Gros-Jean comme devant

En remportant la primaire de la gauche avec un programme plus adéquat pour devenir chef du MJS ( D’où la campagne jeuniste !) que Président de la République, Benoît Hamon pouvait peut être s’en sortir en tendant la main à la gauche de gouvernement.

La tâche n’était pas facile pour ce tenant de la gauche protestataire ,qui,peu loyal,n’avait pas cessé de critiquer le gouvernement Valls, mais c’était probablement jouable . Au lieu de cela il a préféré essayer d’unir la gauche protestataire avec un accord actant la quasi totalité du programme d’EELV .Cette tentative se soldera par un échec, Jean -Luc Mélenchon refusant de se rallier à son panache rose même foncé.

C’est ainsi que Hamon se retrouve Gros-Jean comme devant car les tenants de la gauche de gouvernement méprisés vont rejoindre massivement Macron quant à l’électorat de gauche protestataire, il préfère l’original à la copie : Mélanchon à Hamon.

Je ne voterai pas Mélenchon mais il faut lui reconnaître un certain talent et des positions assez courageuses contre le communautarisme(ce qui n’est pas le cas dans l’équipe Hamon).

Tout est encore possible dans cette campagne un peu folle mais à quatre semaines du scrutin la dynamique est du côté de Mélenchon et bien sûr de Macron. Pas de Hamon.

par Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message