Présidentielle 2017 : la fatalité du vote utile

Le vote utile n’a pas bonne presse.Surtout pour les candidats qui en sont victimes.Il peut également générer une forme de frustration démocratique chez l’électeur.

Pourtant nous serons nombreux en avril prochain à être obligés de voter utile dès le premier tour.

Les effets combinés des règles électorales de la Cinquième République et de la présence quasi-certaine de l’extrême droite au deuxième tour font que les démocrates républicains qui refusent le Front National vont, en grand nombre,voter utile dès le premier tour afin que le challenger de Madame Le Pen soit le plus proche possible de leurs valeurs.

L’autre motivation du vote utile étant de voter pour celui qui a le plus de chance de battre celle qui probablement sera arrivée en tête au premier tour.

Ainsi en l’état actuel de l’opinion cela a pour signification de voter dès le premier tour Macron ou Fillon quelque soit votre choix initial.

Bien sûr l’élection est encore lointaine ( pas tant que ça finalement...) et les bénéficiaires du vote utile peuvent changer. Mais en tout état de cause la fatalité du vote utile, elle, demeurera.

par Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message