Présidentielle 2017 : Sylvia Pinel investie par la Convention Nationale du PRG

La Présidentielle 2017 s'apparente de plus en plus à la ruée vers l'or. Tout le monde veut participer à la course, même en n'ayant aucune chance non pas de gagner mais juste de figurer, sauf pour quelques apparitions télévisées.

Dans ce contexte , l’émiettement de la gauche continue avec une nouvelle contribution de la part des radicaux de gauche , les seuls alliés stables des socialistes pendant toute cette législature, qui viennent d’investir l’ancienne ministre Sylvia Pinel

Le président du PRG de la région PACA ( et des Alpes-Maritimes) Patick Mottard était bien présent à cette assise et nous la commente : "Ce fut une convention très dense car il s’agissait, après avoir débattu de l’avant-projet en matinée, d’arrêter une stratégie présidentielle".

Une partie importante des délégués ont appuyé la candidature d’Emmanuel Macron, estimant que celui-ci représentant le centre gauche, il était capable d’éviter un deuxième tour Fillon/Le Pen.

Par contre, pour certains, dont la Fédération des Alpes-Maritimes (une majorité de militants s’était prononcé en ce sens), cette candidature devait passer par les primaires organisées par le PS afin d’éviter une trop grande dispersion.

Cette démarche n’a pas été retenue par la majorité des délégués qui craignaient la logique de la primaire : une fois inscrit dans le processus, on est obligé de soutenir dès le premier tour de l’élection, le vainqueur de la primaire quel qu’il soit. Et certains candidats ( Hamon ou Montenbourg) ne leur plaisent pas du tout !.

Ce fut donc le choix de Sylvia Pinel sur la base d’une candidature directe.

Patrick Mottard a pris cette décision avec philosophie : "En l’état actuel des choses, il y a encore beaucoup d’inconnues (Hollande ou pas Hollande, Valls ou pas Valls, Taubira ou pas Taubira, percée électorale ou non de Macron, etc.) et rien ne me semble gravé dans le marbre".

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message