Primaire à droite : Sarko ko, pas une mauvaise nouvelle..

Soyons clair : je ne voterai jamais au 1er tour de la Présidentielle pour François Fillon ou Alain Juppé. Pour autant, le résultat de la primaire de droite n'est pas négatif à mes yeux de démocrate.

En effet, il n’y a pas de pire ennemi de la démocratie que le populisme. Ce populisme qui a triomphé en Angleterre avec le Brexit. Ce même populisme qui a triomphé aux USA avec Trump.

En France, il est incarné bien sûr par le Front National mais aussi depuis de nombreuses années par Nicolas Sarkozy qui a fortement dégradé le débat politique en France tout en abaissant la fonction présidentielle.

Son élimination par son propre camp est donc une bonne nouvelle pour la République.

Reste à mener la mère des batailles contre le Front National. Mais cela est une autre histoire dans laquelle la gauche aura son mot à dire. Et le programme social du candidat arrivé en tête de la primaire de la droite risque de transformer ce souhait en impérative nécessité.

par Patrick Mottard

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message