Terrorisme : Les Ecologistes appellent à des politiques prévention et intervention

Nous condamnons ce massacre aveugle de victimes innocentes, avec parmi elles des enfants, sur un lieu hautement symbolique d'une ville ouverte au monde et lors d'une fête célébrant notre devise républicaine de liberté, d’égalité et de fraternité.

Nulle force de police ne pouvait anticiper ce geste de folie. Nous apportons notre soutien aux autorités de la République et remercions la mobilisation des services d’urgence et tous ceux et toutes celles, anonymes et citoyen-ne-s, qui ont secouru les victimes.

Nous ne participerons pas à une polémique stérile sur les systèmes de surveillance et souhaitons que toutes les institutions fassent bloc contre le terrorisme.

Nous assistons à l’émergence d’une nouvelle forme de terrorisme basée sur un passage à l’acte individuel peu prévisible.

Ce drame est la conséquence des logiques de guerre et des luttes de pouvoir qui dépassent la France. Notre combat s’inscrira, comme toujours, dans une rupture contre la violence, avec comme priorités la paix, l’éducation et la culture pour tous.

Nous appelons nos sympathisant-e-s à participer dans la dignité à toute manifestation de solidarité envers les victimes et leurs proches et invitons à la solidarité de tou-te-s les citoyen-nes face à ces épreuves.

L’ensemble de la classe politique doit s’unir pour s’attaquer aux problèmes de fond que sont le financement du terrorisme et l’abandon de certains quartiers, menant à la désocialisation d’individus, devenus capables de commettre de telles atrocités.

Il est absolument nécessaire de remettre en place des politiques de prévention et d’intervention, de grande envergure et sur le long terme, lesquelles ont été abandonnées depuis trop longtemps.

Mari-Luz Hernandez-Nicaise et Laurent Lanquar (EE-LV)

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message