Transparency International demande plus d’exemplarité dans la vie politique

Il y a urgence à rétablir la confiance des citoyens envers le Parlement. Aujourd'hui 77% des français pensent que leurs députés sont corrompus ! L'Assemblée Nationale et le Sénat devraient enfin devenir exemplaires et transparents. D'ailleurs, le président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone avait promis en prenant ses fonctions de faire de l'Assemblée « une maison de verre, transparente, exemplaire, irréprochable ». Il est temps de lui rappeler sa promesse ! Car si des progrès ont été enregistrés, c'est en grande partie à la suite du scandale Cahuzac en 2013, et ils restent encore trop insuffisants.

Transparency International met en avant quatre propositions pour un Parlement exemplaire : transparence sur les indemnités des parlementaires, interdiction d’employer un membre de sa famille, création d’un véritable statut pour les collaborateurs parlementaires, et la création d’un organe de contrôle indépendant pouvant enquêter et au besoin sanctionner les manquements aux règles de déontologie des parlementaires.

Pas besoin de nouvelle loi hypothétique et lointaine pour y arriver.

Les membres des bureaux de l’Assemblée Nationale et du Sénat peuvent en réalité fixer les nouvelles règles de transparence tant nécessaires.

Ils se réunissent justement ce mercredi pour la dernière fois avant la fin de la législature.

Et s’ils ont très peu réagi au scandale Fillon, ils pourraient prendre les bonnes décisions !

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message