Primaire des Républicains : Nicolas Sarkozy en mode Trump

Nicolas Sarkozy n'a jamais eu froid aux yeux, ses philippiques démontrent comme jamais qu'il est prêt à toutes les manipulations, dramatisations et approximations. Il s'emploie sans vergogne parfois avec outrance.

Quand on se veut destiné aux plus hautes responsabilités publiques, on devrait se passer des visions oniriques, des phrases ampoulées et de la présomption d’être le seul au monde investi d’une manière mystérieuse par une sorte de connaissance ésotérique utilisée pour distribuer des prédictions généralement apocalyptiques et offrir des solutions magiques.

Nicolas Sarkozy aime bien Nice et Nice l’aime bien, d’ailleurs presque tous les barons de la politique locale lui sont dévoués et fidèles. Hier soir, dans son fief, le candidat à la primaire a flatté le noyau dur de ses fans, à grand renfort de plaisanteries.

Pas vraiment une terre de conquête pour l’ancien chef de l’Etat, plutôt l’occasion de flatter toujours plus ses soutiens, à quelques jours du premier tour de la primaire de la droite, et alors que tous les sondages voient toujours son rival Alain Juppé remporter le scrutin.

Sur cette scène qu’il connaît bien, il y avait tenu un meeting lors de la dernière présidentielle, Sarkozy a assuré le show devant un public acquis à sa cause. Sans jeter un œil sur ses notes, il alterne blagues et coups de menton, quitte à partir dans tous les sens.

Sans surprise, François Bayrou - qui a le malheur de soutenir Alain Juppé - est l’une de ces cibles favorites. Ses concurrents pour la primaire en prennent aussi pour leur grade, renvoyés à leur passé de... ministres

Quant à son successeur, n’en parlons pas : « Echec terrifiant de François Hollande »,

En ce qui le concerne, il a plaidé pour « une alternance forte », et mis en avant son « énergie »,

Son problème est que, quand il parle de lui-même, il se fit à son QI qu’il doit imaginer énorme au point d’en faire son idéologie personnelle alors qu’elle relèverait plutôt de la pathologie de l’ego.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message