Une équipe niçoise du Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire publie des recherches importantes dans le traitement du mélanome

L’équipe dirigée par Corine Bertolotto et Robert Ballotti au Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire (C3M) vient de publier des résultats importants dans le traitement du mélanome.

Le mélanome de la peau est un cancer des cellules de la peau favorisé par l’exposition au soleil. On estime à près de 12 000 les nouveaux cas qui apparaissent chaque année. Dépisté de manière précoce, le mélanome se guérit dans 85% des cas à 5 ans. Par contre, l’apparition de métastases fait chuter dramatiquement le taux de survie à 5 ans.

Cette équipe niçoise vient de mettre en évidence le rôle de l’enzyme NAMPT dans la résistance des cellules métastatiques du mélanome aux traitements actuels. Cette découverte déterminante va permettre d’envisager de nouvelles thérapeutiques pour les mélanomes les plus graves. Ces travaux ont fait l’objet d’une publication dans une revue internationale prestigieuse.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message