Union Européenne : il faut combattre le dumping social

Dans l'Union Européenne c’est le dumping social, la guerre permanente pour réduire les salaires.

La directive travailleurs détachés, les traités européens consacrant la mise en concurrence des peuples font partie des options auxquelles les entreprises françaises profitent largement.

Juste un exemple:qui avait visité le chantier du nouveau stade de Nice lors de sa construction aura mémoire de ne pas avoir entendu que des accents pas du tout ...gaulois ( pour utiliser un terme à la mode !).

Transport, BTP, agriculture… il y a peu de secteurs qui échappent au phénomène des travailleurs détachés.

Des centaines de milliers de travailleurs des pays de l’Est ou du sud de l’Europe, sont employés aux conditions salariales les plus basses dans les pays d’Europe occidentale pour contourner les salaires minimums ainsi que le droits du travail , et qui indûment font pression à la baisse sur les salaires et droits des travailleurs nationaux, dans des secteurs où l’activité ne peut être facilement délocalisée.

Ils mettent ainsi en concurrence les travailleurs au SMIC français ( 1445 € brut mensuel) avec ceux de la Pologne (410€), de la Slovaquie (357€) ou pire de la Roumanie (218€) et de la Bulgarie (184€). Et demain de l’Ukraine (40€…).

De fait, pour sauver les salaires et les droits des travailleurs du dumping social il est indispensable de revoir les règles qui les régissent et non pas invoquer , comme font certains partis, le retour au protectionnisme qui , il convient de le rappeler aux belles âmes, s’applique toujours dans les deux sens.

Acheter moins aux allemands implique vendre moins aux allemands, et pour les autres c’est pareil. Or 75% de nos exportations sont destinées à l’UE.....

Smic horaire au 1/9/2016 = 9,67 € brut, avec les « charges patronales »,, SMIC h = 15,47€- SMIC mensuel 35h brut = 1466€

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message