En soutien de Pinar Selek, militante des droits de l’homme et féministe

Ce soir à 10h à la bibliothèque de la maison de l'avocat , le bâtonnier de l'ordre des avocats Me Jacques Randon présentera le Comité de défense de Pinar Selek , sociologue, enseignante, romancière, militante des droits de l’Homme et du féminisme. Madame Selek réside et enseigne à Nice. Elle mène actuellement plusieurs recherches et enseigne les sciences politiques à l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Ce comité s'est constitué suite à la réquisition de la perpétuité le 25 janvier 2017 par le procureur général de la cour de cassation de la république de Turquie, après 19 ans de procédure et quatre acquittements pour le même dossier

Dès à présent, plus de 90 personnes ont adhéré au comité de Nice, soutenu localement par diverses personnalités, ainsi que par les associations suivantes : ADN, ATTAC 06, Association Iseroise des amis des Kurdes (AIAK), Cimade 06, Comité de vigilance des Alpes-Maritimes (COVIAM), Comité féministe PCF 06, Festival TransMéditerranée, Forum civique européen, Habitat et Citoyenneté, LDH 06 et LDH Comité PACA, Les amis de la liberté (ADL) MRAP 06, Nuit debout Nice, Osez le féminisme !, Parti de Gauche, PCF 06, PS 06, RESF06, Syndicat des avocats de France 06 (SAF 06) Tous citoyens ! UD CGT06, journal La Strada.

De nombreuses personnalités ont apporté leur soutien à Pinar Selek, dont plusieurs résident dans notre département, parmi lesquels Paul Euzière , président du festival Transméditerranée, Marie Louise Gourdon, commissaire du festival du livre de Mouans-Sartoux, Ernest Pignon Ernest, artiste, Slobodan, artiste, André Tosel, philosophe, président des Amis de la liberté.

Pinar Selek est le symbole d’une Turquie résistante malgré la répression. Elle continue son engagement à distance par l’intermédiaire de la revue féministe Amargi et en intervenant dans des rencontres grâce aux nouvelles technologies de communication.

Depuis 1998, Pinar Selek est soumise à un procès kafkaïen mais elle résiste. En 2014 elle a été acquittée pour la quatrième fois mais le procureur a fait appel une fois de plus. Depuis, l’affaire Pinar Selek était renvoyée dans les méandres de la justice.
Le 25 janvier 2017, après une attente infinie, le procureur de la Cour de Cassation a donné son avis : il demande une condamnation à perpétuité.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message