Drap : un beau succès du concert caritatif pour les Amis de Lacassagne

L'histoire est belle et mérite d'être racontée. Comme les trois Mousquetaires, elles sont quatre, Carla, Emilie, Lucie et Margaux. Des camarades de classe, qui dans l’accomplissement de leur cursus scolaire en Gestion des Entreprises et des Administrations (GEA) ont relevé le challenge de créer un événement au bénéfice d’une Association caritative.

Pour cela, elles ont déposé en Préfecture, recherché leur relais associatif, trouvé des artistes, affronté les arcanes d’une administration communale, associé des commerçants à leur aventure, géré la billetterie et la buvette, dominé le trac de la première fois sur scène, pour au final afficher les sourires radieux de la mission accomplie avec succès.

Les courtes mais inévitables allocutions de début de soirée ont été prononcées sous l’œil attentif de Monsieur Robert Nardelli , Maire de la commune de DRAP.

Dans la première partie, ce sont les rythmes endiablés des percussions africaines de DRUM Anis managées par Taore FATOKOMA qui impriment au groupe de danseuses une gestuelle rituelle et répétitive ouverte sur de larges plages livrées à l’improvisation.

Juste après les agapes de l’entracte, le groupe Zone 51 composé de Paulin et de ses comparses prend possession de la scène, balayant l’univers de la Rock Pop des Stone à U2 en passant par Johnny, Simple Minds, etc… entraînant les spectateurs dans des déhanchements enfouis au plus profond de leurs souvenirs et que ses accents ont réveillés.
Une très belle soirée qui récolte 2 100 € auxquels le Crédit Mutuel ajoute 500 €.

Cette belle somme sera confiée au Professeur Joël GUIGAY, Directeur du Centre Antoine LACASSAGNE et affectée à la réhabilitation du tunnel qui relie
les Bâtiments A & B de l’institution.

Cet important chantier, porté par l’Association “les Amis de LACASSAGNE” et le LIONS Club Nice-Etoile, pose ainsi sa première pierre. La restauration sera conduite sous les fusains et pastels de l’Artiste Niçoise Sylvie T qui s’est prêtée avec beaucoup de gentillesse à ce défi qu’elle entend relever avec talent, en offrant aux 300 000 personnes qui empruntent ce boyau tous les ans, une ballade en Pays Niçois.

Tous aspirent à voir le bout du tunnel, à l’automne sans doute !

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message