Droit des enfants : la mobilisation silencieuse

« Etre un sans-papier, c’est une situation administrative, ce n’est pas un crime ». Voici le slogan écrit sur les tracts distribués par l’association « Le cercle de silence », qui lutte pour le droit des enfants et migrants.

Afin de sensibiliser le plus de personnes et trouver un maximum de soutien à leurs causes, Le cercle de silence organise, tous les premiers mardis de chaque de mois, une mobilisation pacifique au cœur de la ville de Nice.

Depuis quelques années, cet appel se faisait sur la place Masséna. Mais depuis le 6 septembre 2016, ils se sont déplacés sur la place Garibaldi.

« Un enfant n’est pas un migrant, c’est un enfant ! » confie Christian Masson, qui travaille pour l’association depuis sa création, à savoir un peu plus de 6 ans.

Au départ, Le cercle de silence, s’est donné pour mission de tout faire pour aider les enfants se trouvant dans des situations précaires.

Leur objectif, tout faire pour que ces enfants puissent « avoir le droit d’être scolarisés, d’être protégés, avoir un hébergement, vivre sainement … » déclare Christian Masson. Mais depuis l’association à développer ses tâches et tente de venir en aide « aux familles fuient la guerre, aux personnes demandant l’asile, aux réfugiés … ».

Mais pour cela, il faut rallier un maximum de personnes à ces intentions.

Bon courage !

par Chadia Mathlouthi

L’association ouvre donc ces portes également tous les vendredis de 14h à 19h, 28 rue Dabray, pour ceux qui veulent faire acte de bienfaisance.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message