Gros succès de la vente aux enchères au profit des enfants de la Fondation Lenval

La vente aux enchères des sapins de Noël au profit des enfants de la Fondation Lenval a été un succès. Hier soir, dans l’habituelle salle de conférence de presse de l’Allianz Riviera, plus d’une centaine de personnes est venue enchérir. Résultat, plus de 90 000€ récolté.

Pari réussi pour Benjamin Mondou et l’OGCNice ! La vente des 20 sapins a permis de récolter 92 000€ pour les enfants de la Fondation Lenval. « C’est une soirée magique ! lance Benjamin Mondou, à l’initiative de l’évènement. 92 000 euros c’est une grande réussite, une grande fierté. Voir que même en temps de crise, des gens se déplace et sont capable de se mobiliser pour les enfants, c’est remarquable. » Plus d’une centaine de personnes a investi la traditionnelle salle de conférence de presse de l’Allianz Riviera, transformée pour l’occasion en salle des enchères.

Muni d’une pancarte, les acquéreurs ont dépensés sans compter pour les enfants. « C’est pour la bonne cause. Quand on pense aux enfants, on ne se force pas. C’est normal de les aider. J’ai déjà deux sapins de l’an dernier, ce soir je repars avec deux autres mais c’est pour la bonne cause » souligne Valérie Munch, qui a été la plus active pancarte en main. Les acquéreurs n’ont pas hésité à dépenser des sommes folles pour la fondation Lenval. Un sapin a même atteint 21 000€ soit 63% de la somme totale récoltée l’an dernier, lors de la première édition. « C’est une grande soirée pour nous. Il faut remercier Benjamin Mondou pour l’initiative ainsi que les artistes, le Fond de Dotation de l’OGCNice et aussi les acheteurs. Grâce aux dons, nous pourrons investir dans l’équipement dans les chambres des enfants. Nous pourrons aussi développer des activités thérapeutiques et investir dans la recherche clinique » nous explique Arnaud Pouillart, Directeur Général de la Fondation Lenval.

« Nous sommes ravis »

Parmi les 20 sapins présentés, un était tout particulièrement attendu. Celui de l’OGCNice. Coloré en rouge et noir, les joueurs du Gym ont même posés leurs signatures sur le sapin. En plus, les deux parrains de l’évènement sont allés de leur petite pate. Le gardien de but Walter Benitez a « collé » ses gants et le capitaine Dante a laissé ses crampons en souvenir. Une réussite. Des supporters du club azuréen sont venus spécialement pour acquérir ce sapin. Mais ils ne s’attendaient surement pas à ce que le président, Jean-Pierre Rivère, surenchérisse pour la fondation Lenval et dans un second temps décide d’offrir cette œuvre à ses supporters. Un geste de grande classe salué par des applaudissements nourris.

Le Gym ne s’est pas contenté de mettre aux enchères un sapin. En effet, le club a décidé d’utiliser son Fond de Dotation pour aider à promouvoir cet évènement. Pari réussi. Encore. « Je ne pensais pas atteindre ce chiffre là (92 000€). Je suis très heureux parce que la cause est merveilleuse, c’est pour les enfants malades donc c’est beau. Ça sert aussi à ça l’OGCNice, c’est notre rôle, notre action et je suis très fier de ce genre d’action » nous livre Jean-Pierre Rivère, président de l’OGCNice.

Dans le langage commun, il est courant de dire que l’espoir n’a pas de prix. Mais hier soir, pour les enfants de la Fondation Lenval, l’espoir a un prix : 92 000€.

Pierre Ferrand

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message