Handisport : les élèves de Jules Ferry face au monde du handicap

Vendredi dernier, trois membres du projet Handisport’IAE (Jérémy Poinsignon, Jean-Baptiste Picot et Hugues Hamelin) se sont rendus à l’école élémentaire Jules Ferry (rue Jeanne Jugan) dans le but de mener à bien une rencontre entre l’Association Valentin Haüy (AVH), dédiée aux aveugles et aux malvoyants, et les élèves de CM1/CM2.

Au programme de cette demi-journée, deux ateliers étaient proposés aux écoliers : d’abord, un échange avec Michel Farfallini, aveugle, puis, la découverte du tandem en état de cécité, animé notamment par Claude Vella, bénévole à l’AVH. Ainsi, à l’image des jeunes de Jules Ferry, les enfants sont confrontés, au moins une fois dans leur cursus, au handicap.

Sensibilisation à travers le dialogue

« Comment choisissez-vous la couleur de vos vêtements ? Comment lisez-vous ? Comment pratiquez-vous le sport ? » Telles étaient les problématiques abordées par les élèves à Michel Farfallini, intervenant du jour. « J’aime cette liberté de ton des enfants. Le fait d’être interrogé sans complexe, cela crée naturellement un climat de confiance, insiste-t-il. C’est intéressant parce-qu’avec des personnes plus âgées, toutes les questions ne sont pas posées et c’est dommage de rester sur des non-dits. » Ginfizz, son chien guide de 7 ans, était lui aussi au centre de toutes les attentions. « Comment vous aide-t-il à vous déplacer ? » Pour Jérémy Poinsignon, membre du projet Handisport’IAE, il s’agit d’un véritable échange humain : « lorsque la personne en situation de handicap leur parle, les jeunes sont très réceptifs. »

Initiation à la pratique handisportive

« Nous mettons les élèves en état de cécité pour qu’ils ressentent vraiment les mêmes sensations qu’une personne aveugle. » Heureusement, Claude Vella, tandémiste, rassurent les enfants car, avec les yeux bandés, les premiers coups de pédale demeurent timides. Or, après un temps d’adaptation, c’est finalement un sourire qui se dessine sur le visage des écoliers. « Mon plaisir, c’est de contribuer au bonheur des aveugles à travers le sport », avoue Claude Vella. Alors que certains enfants attendent patiemment leur tour au guidon, d’autres se prêtent, de manière totalement indépendante, à un ‘‘jeu de rôle‘‘, alliant guide et aveugle. « Même si cela reste sous la forme d’un amusement, cela montre que nous sommes parvenus à les toucher, à les sensibiliser au monde du handicap », explique l’étudiant Jérémy Poinsignon.

Le 15 mai prochain, une rencontre de clôture

La saison 2017/2018 marque la cinquième édition du projet Handisport’IAE, porté par des étudiants de la filière ‘‘Management du Sport’’ de l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Nice et soutenu par le Comité Départemental du Sport Adapté, l’Académie de Nice et l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier Degré 06.

À cette occasion, toutes les classes de CM1/CM2 et les associations (AVH, Association Niçoise d’Initiatives Culturelles et Sportives, Cavigal Nice Basket, US Cannes Tennis, Handi-Loisirs et OGC Nice Escrime) se réuniront, le 15 mai prochain, sur le site du SUAPS au campus Valrose. Alors, les quelque 300 écoliers découvriront l’intégralité des sports adaptés pratiqués dans les divers établissements.

Cette ultime manifestation apportera aussi son petit plus par rapport aux années précédentes. « Pour le grand final, nous souhaitons inviter une classe d’enfants handicapés de l’école spécialisée du Château, conclut Jérémy Poinsignon. Ainsi, ils pourront, eux aussi, s’adonner aux différents handisports, mais également côtoyer des enfants valides. »

Crédit photos : Solène FALAISE

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message