Inauguration de la salle de culte En Nour : "c’est la reconnaissance du droit" dit son président Ouassini Mebarek

La mosquée En Nour a accueilli officiellement ce samedi à Nice ses premiers fidèles. La mosquée - qui pourra accueillir jusqu'à 880 fidèles - a reçu samedi matin l'autorisation d'ouverture signée par le Préfet, qui s'est substitué au maire de la ville, après une décision de justice.

"C’est une joie qui n’est pas feinte, mais pas non plus un triomphalisme béat", a déclaré Ouassini Mebarek, avocat et président de l’association cultuelle. "C’est la reconnaissance du droit, et d’un droit, celui d’exercer librement son culte en France dans le respect des valeurs de la République.".

Le projet de construction de cette mosquée avait commencé en 2003.

David Nakache, président de l’association Tous Citoyen a ainsi commenté :

"On parle souvent d’islamophobie et, si le terme a été longtemps contesté, la réalité qu’il décrit ne peut être mise en doute.

Oui, il y a bien eu "atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte" à Nice, 5e ville de France, envers les citoyens de confession musulmane, le Conseil d’État l’a reconnu publiquement.

C’est donc avec une joie particulière que je participais hier à l’inauguration de l’Institut, pour ce beau moment de partage et d’amitié, mais aussi pour le triomphe du droit et de l’égalité républicaine face à l’islamophobie à Nice."

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message