L’Association ALC fête ses 60 ans d’actions sociales et solidaires

L’association ALC reconnue d’utilité publique, basée dans les Alpes Maritimes depuis 1958 mène des actions sociales et solidaires. Elle aide à l’insertion d’adultes et de mineurs confrontés à de graves difficultés sociales. Acteur majeur de la protection de l’enfance, de l’insertion, acteur incontournable des questions de la traite des êtres humains, l’association a su également impulser une solution adaptée aux Mineurs Non Accompagnés. ALC a su proposer des projets novateurs en créant des structures permettant d’apporter une solution concrète en faveur de l’emploi.

« 60 ans d’histoire avec les périodes que nous avons connues, l’après-guerre, les trente glorieuses, puis la crise des années 70 suivie de la montée progressive et continue du chômage. Au cours de ces périodes se sont élaborées les politiques sociales souvent initiées par le mouvement associatif » dit la président Hélène Dumas.

Un programme attractif est prévu à partir de 13h30 à la salle Linnée au Parc Phoenix : une conférence animée par Jean Baptiste DE FOUCAULD spécialiste des questions
d’emploi, de lutte contre le chômage et de solidarité, coordinateur du Pacte civique, une table ronde animée par la journaliste Nancy CATTAN, en présence de Gilles BOUFFIN , expert des problématiques de management et de gouvernance associative & Alexis GOURSOLAS, spécialiste des politiques d’accès à l’emploi et d’insertion.

L’évolution de la société y sera abordée, celle-ci a connu depuis quelques années des revers importants avec la poussée des extrêmes en politique et en religion. Internet a modifié considérablement la façon de faire du lien. Les questions de radicalisation ont entraîné de nouvelles questions sociales. La précarité et la vulnérabilité semblent s’ancrer dans le paysage. Le repli sur soi (ou l’individualisme) semble être une réalité.

Il n’y a là aucune raison de privilégier une culture plutôt qu’une autre, l’essentiel est qu’elle soit reconnue et transmissible. Il y a, en revanche, toutes les raisons de penser que travailler à l’insertion sociale d’une personne en difficulté, c’est lui permettre de prendre appui sur la culture dans laquelle elle a vécu jusqu’ici et lui permettre de découvrir celle dans laquelle elle doit vivre désormais, c’est l’aider à mesurer les écarts et les dialogues possibles entre les deux.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message