La Journée internationale pour l’élimination de la violence aux femmes

Chaque année, le 25 novembre est devenu un rendez-vous incontournable où les professionnels et le grand public peuvent se retrouver autour de cette thématique.

Cette année, la campagne de l’Organisation des Nations-Unies « Tous Unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » invite tous les pays à « Oranger le monde », couleur désignée pour symboliser un avenir meilleur sans violence.

La couleur orange a été choisie pour modeler un avenir radieux, empreint d’optimisme et renforcer les actions destinées à mettre fin aux violences contre les femmes et les filles qui touchent encore aujourd’hui une femme sur trois dans le monde.

Depuis 2008, la ville de Nice, soucieuse de ce fléau qui touche un nombre important de femmes dans notre département, s’est positionnée comme acteur impliqué en créant une Délégation aux Droits des Femmes. Cette délégation a été confiée à Madame Maty Diouf, Adjointe au Maire.

Pour l’édition 2016, la municipalité a souhaité donner une dimension pédagogique en associant les jeunes collégiens des classes de 3e et les lycéens à la journée organisée en cette occasion dans la prestigieuse salle Pierre Brasseur du Théâtre National de Nice, partenaire de la manifestation.

Des événements oranges sont prévus dans plus de 70 pays dans le monde entier, Nice a décidé d’y participer en illuminant l’Hôtel de Ville en orange jeudi 24 et vendredi 25 novembre à partir de 18h.

« La violence à l’égard des femmes est si répandue que chacun d’entre nous peut faire quelque chose pour la combattre. Nous devons unir nos forces pour faire disparaître ce fléau, promouvoir une égalité pleine et entière entre les sexes et édifier un monde dans lequel les femmes et les filles seront en sécurité, comme chacune d’entre elles le mérite et pour le bien de l’humanité toute entière. », M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l’ONU

Pour l’édition 2016, la ville de Nice et le Théâtre National de Nice ont souhaité donner une dimension pédagogique en associant de jeunes collégiens de classes de 3e et des lycéens à cette journée.

Le programme prévoit à 9H30 : Projection d’un court métrage de fiction « Cent raisons » de Pascal Guyot. Ensuite il y aura la représentation d’un extrait de la pièce de théâtre « Enfermée » adaptée par Virginie Vignolo.

Maty Diouf, Adjointe au Maire déléguée aux droits des femmes, à la parité, à la francophonie et à la lutte contre les discriminations, accueillera l’après-midi le docteur Maël Servant, rattachée à l’unité médico-judiciaire du CHU, pour la présentation de ses travaux de recherche sur le parcours des femmes décédées dans les Alpes-Maritimes de 2011 à 2015.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message