Le Prix Claude Pompidou pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer est attribué au professeur Guylène Page

Au cours d'une sympathique cérémonie qui s'est tenue dans la salle des conférences du siège niçois de la Fondation, le professeur Alain Pompidou - qui représentait la Présidente madame Bernadette Chirac- et le professeur Bruno Dubois, président du jury, ont remis le Prix Claude Pompidou pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer. Ce Prix a été créé en 2010 et est attribué à une lauréate femme pour la troisième fois. En remettant son Prix à quelques jours du 21 septembre, la Journée mondiale Alzheimer, et au sein même de l’Institut Claude Pompidou, entièrement dédié à cette pathologie, la Fondation Claude Pompidou réaffirme son plein engagement dans la lutte contre cette terrible maladie.

Le Prix d’un montant de 100 000 euros a été remis au Professeur Guylène Page, directrice d’une équipe de recherche associée (EA 3808) NEUVACOD Unité neuro-vasculaire et troubles cognitifs de l’Université de Poitiers.

Grâce au Prix, le laboratoire du Professeur Page pourra être équipé de plusieurs matériels de haute technologie qui favoriseront ses travaux sur l’environnement chimio-thérapeutique des cellules du sang périphérique dans la maladie d’Alzheimer (caméra, compteur cellulaire, microscope à épifluorescence, homogénéiseur de tissu…).

Etaient présents Alain Bernard (champion olympique de natation et ambassadeur de la Fondation), Brahim Asloum (champion olympique de boxe et parrain de la Fondation) ,Emmanuelle Boidron (comédienne et ambassadrice de la Fondation) et madame Olivier Dassault ( antiquaire et ambassadrice de la Fondation).

La Fondation Claude Pompidou, créée en 1970, et reconnue d’utilité publique, a pour but de venir en aide aux personnes fragilisées par la maladie, le handicap et le grand âge. Au milieu des années 90, sous l’impulsion de Claude Pompidou, la Fondation a pris la mesure du fléau de santé publique que la maladie d’Alzheimer allait représenter et a décidé de s’impliquer auprès des malades et de leurs familles. Création d’unités spécialisées dans les établissements existants, construction de centres dédiés à l’accueil des malades, développement du bénévolat à domicile ou dans les institutions sont autant d’actions menées par la Fondation depuis 1995 dans ce domaine.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message