Le projet « Entreprises et Quartiers" a présenté son premier bilan

Une rencontre-bilan du projet « Entreprises et Quartiers » se tenait ce mardi au palais préfectoral de Nice. Sous la houlette d’Elisabeth Fuchs (directrice régional - IMS) et de Christine Dagonet (chargée de missions - CREPI Côte d’Azur), la conférence revenait sur les résultats probants de ce projet piloté par le préfet Adolphe Colrat et le sous-préfet Sébastien Humbert.

Le 15 juin 2015, 58 entreprises partenaires du projet signaient la charte « Entreprises et Quartiers » et s’engageaient à apporter leur contribution au développement économique, social et culturel des Quartiers Prioritaires de la Politique et de la Ville, à Nice, Cannes, Vallauris, et Grasse.

En se concentrant principalement sur quatre thématiques : l’éducation et l’orientation scolaire / l’emploi, l’insertion, la formation / le développement économique / le soutien aux initiatives locales ou aux services de proximités. Leur but était d’aider au maximum les jeunes en situation défavorable, à « s’intégrer au monde professionnel » souligne Bernard Alfandari, président directeur général de l’entreprise Resistex, partenaire du programme.

Pour Christine Dagonet, le bilan de chaque domaine d’étude est très satisfaisant : « De septembre 2015 à la fin du premier semestre 2016, le projet a permis 430 rencontres de jeunes avec des professionnels, de par des simulations d’entretiens, ou des visites de locaux, des simulations de journées de travail. » 51 stages ont pu être trouvés pour eux.

Au niveau de l’emploi, 1154 postes ont été créés, avec certes 1050 en intérim, mais comme le rappelle la co-responsable du projet : « un contrat d’intérim reste un contrat de travail. » Pour ces jeunes en quête de travail, 782 orientations professionnelles ont pu être délivrées, lors de café-emploi, en se rassemblant pour échanger, et dénicher des stages, des formations, ou bien des entretiens d’embauche.

Le projet a également permis le développement de clauses sociales d’insertion. Un chantier public en zone concernée, comme aux Moulins ou à Pasteur par exemple, devra pourvoir des postes de travail pour les habitants du quartier.

« Entreprises et Quartiers » est également porté par bon nombre d’associations locales, participatives à l’insertion des jeunes dans le monde professionnel.

La manifestation « Ensemble bougeons l’emploi pour les jeunes », qui a réunit 800 jeunes à Grasse l’année dernière, verra sa seconde édition, le 29 septembre 2016, balayer des sujets basiques mais primordiaux pour l’embauche et la pérennité au sein de l’entreprise, comme l’art de se présenter en public, les techniques de réussite d’un entretien, tout cela orchestré par des professionnels et universitaires.

Elisabeth Fuchs a aussi mis l’accent sur l’aide de banques comme BNP Paribas ou la Banque Postale, favorable au projet, qui ont permis le déblocage de micro-crédits pour aider les familles en difficulté au sein de ces quartiers.

Elle ajoute également l’importance de la médiation sociale et du service civique organisés en ces lieux par des sociétés comme Habitat.

Pour finir, les deux conférencières ont salué les initiatives inter-entreprises effectuées lors de l’année passée. Pour elles, le projet dans sa totalité est bénéfique pour tous : Les jeunes, comme les entreprises participantes.

Thibault Bourru.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message