Saint-Dalmas de Tende : fin du campement illegal des migrants.

n absence d'une volonté politique , le droit ne pouvait que s'appliquer dans cette triste histoire qui a comme objet , dans la quasi totalité, des jeunes mineurs.

Hier matin , policiers, gendarmes, représentants de la préfecture des Alpes -Maritimes, procureur de la République et douaniers se sont présentés au squat des réfugiés érythréens arrivés via l’Italie et hébergés depuis ce lundi à Saint-Dalmas-de-Tende.

Dans ce "lieu d’accueil humanitaire de transit" comme le nomme l’association Roya Citoyenne, ils ont procédé à l’évacuation de 39 mineurs et 5 adultes. D’autres migrants installés là depuis lundi, avaient déjà quitté les lieux sachant leur expulsion proche.

Les jeunes mineurs, ont été orientés vers une structure médicale pour un bilan de santé et tenter de vérifier la véracité de leur déclaration quant à leur âge. Les autres ont été remis à la police aux frontières.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message