Un collectif défend la cuisine niçoise : Après le Pan Bagnat de Thierry Marx, voici la pissaladière d’Hélène Darroze. Basta !!!

Alors qu’elle est la seule à porter le nom de sa ville, la cuisine niçoise est régulièrement galvaudée dans les restaurants, les magazines et autres plateaux de télévision.

"Nous allons créer un collectif qui demandera à nos élus, et plus particulièrement à nos députés, une proposition de loi visant à protéger les fleurons de nos cuisines régionales"- dit son porte-parole.

Comme on envisage pas un cassoulet aux petits pois ou une choucroute aux blettes, les recettes emblématiques de la cuisine niçoise se doivent d’être protégées.

Plus de pommes de terre ou de haricots verts dans la salade niçoise, encore re moins du chèvre et du miel dans un pan bagnat...

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message