Une rentrée toujours plus chère pour les étudiants

La FACE 06 (Fédération des Associations et corporations étudiantes des Alpes-Maritimes) est formelle, les étudiants paieront des frais de rentrée encore plus importants que ceux de l'an dernier. L'indicateur de coût de la rentrée universitaire, calculé et publié chaque année par la fédération azuréenne, connaît une augmentation de 1,81%.

2 589,21€, tel est le coût moyen de la rentrée universitaire de 2017/2018. Attention, la FACE insiste bien sur un point, ce n’est pas le prix que paieront tous les étudiants des Alpes-Maritimes ! L’indicateur est calculé sur "la basE d’un étudiant non boursier, ne partageant pas d’appartement en cohabitation, et ne bénéficiant d’aucune aide financière de la part de sa famille."

Une hausse de près de 1,81% qui est loin de celle de 5,74% pour l’année 2016/2017, mais qui ne vas pas enthousiasmer les étudiants pour autant. Logements, matériel pédagogique, ou encore complémentaires santé, tous ces frais font de la vie des étudiants un véritable casse-tête financier qui ne risque pas de s’arrêter.

Principal problème des étudiants niçois, les loyers des appartements demeurent véritablement trop élevés. La moyenne est de 598,50€, pour un logement de 20 à 30m2 ce qui fait de la ville l’une des plus chères de France. La baisse de 0,08% de ce coût par rapport à l’an passé est clairement insignifiante.

Il y a un autre point sur lequel le président de la Fédération, Louis Voisin, insiste avec force... les complémentaires santé ! Les mutuelles étudiantes (MEP, LMDE pour les plus connues...) ne cessent d’augmenter leurs tarifs et ce "sans aucune justification puisque les prestations n’évoluent pas". Une hausse de près de 10% pour la complémentaire LMDE qui propose le meilleur rapport qualité/prix à 275€. L’ensemble de la FACE regrette en plus les performances de ces mutuelles notamment dans les secteurs optiques et dentaires, très prisés par les étudiants. Pour eux, la seule solution est la suppression de ce régime sociale. Ils espèrent ainsi que le rattachement aux caisses nationales, évoqué par Emmanuel Macron lors de sa campagne, voit le jour prochainement.

Impossible d’assurer une année de scolarité universitaire sans matériel pédagogique. Pourtant, ce dernier aussi tend à devenir de moins en moins accessible. En moyenne, un étudiant devrait débourser 223,51€ pour ces frais-ci. Comme l’an passé, ce prix a augmenté de plus de 20€. A ce rythme-là, qu’en sera-t-il dans quelques années ?

Quelques éclaircies dans l’obscurité...

Malgré toutes ces constatations peu rassurantes, il y a tout de même certaines satisfactions au sein de la FACE 06. En effet, grâce à leur combat mené auprès du gouvernement, des frais fixes ont été gelés pour une année supplémentaire. Entre autres, les frais d’inscription dans les établissements publiques. Mais aussi le prix du ticket de restaurant universitaire, figé à 3,25€ depuis 2 ans maintenant.

La FACE veut amener des solutions !

Face aux logements très coûteux à Nice, la FACE 06 a mis en place le projet "Apparté" consistant à proposer des appartements sociaux largement inférieurs aux prix du marché. Marine Martin, responsable du "pôle représentation" de la fédération azuréenne explique : "Nous avons établi un partenariat avec la municipalité qui nous permet d’obtenir ces logements à moindre coût. Au total nous avons déjà 5 appartements entre 29 et 45m2. Nous sommes actuellement en train d’essayer d’obtenir des appartements supplémentaires, ce qui n’est pas chose simple, pour faire grandir le projet." Pour bénéficier de l’une de ces habitations, il nécessite de déposer un dossier de candidature détaillé qui sera alors étudié par une commission d’attribution. Une fois logé, la FACE propose une nouvelle solution pour une vie quotidienne à coût réduit.

AGORAé, un nom qui ne dit probablement rien à beaucoup de personnes. Pourtant, il est une véritable source de satisfaction chez plus de 250 universitaires. Il s’agît en réalité d’une épicerie sociale consacrée aux étudiants bénéficiaires. Elle propose des tarifs inférieurs à 15% des prix du marché, une économie non-négligeable. Déjà loin d’être un magasin banal, AGORAé est aussi un "lieu de vie favorisant un accompagnement personnalisé à l’étudiant." Marine Martin précise ce terme : "Il y a des personnes bien plus introverties que d’autres. On organise parfois des événements, des repas, permettant à ces dernières de se sociabiliser. Elles rencontrent du monde, discutent avec eux, s’extériorisent... tout est bénéfique !" Ce projet, créé il y a 5 ans par la FAGE (Fédération des Associations Générales des Étudiants), permettra prochainement à un plus grand nombres d’étudiants de bénéficier de denrées à des prix accessibles.* La FACE 06 a en effet pour projet d’ouvrir prochainement un deuxième magasin AGORAé.

*Au total, 14 439.73 kilos de denrées ont été distribués aux étudiants sur une année.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message