Monaco : présentation du nouveau protocole d’utilisation du DWB pour la prévention précoce des cancers sur des sujets sains

Le DWB proposé par l’Advanced Screening Centers Italia (ASC Italia), association
italienne sans but lucratif, a été présenté à Monaco , lors d’une rencontre organisée autour de la publication du livre "Magic box and all the way to prevent it" écrit par le Dr Giuseppe Petralia, directeur adjoint de radiologie à l’Institut Européen d’Oncologie et chercheur à l’université de Milan, en collaboration de deux journalistes spécialisés dans l’information médicale (et co-auteurs du livre), Riccardo Renzi et Edoardo Rosati .
A la journée, placée sous le Patronage de l’Ambassade d’Italie à Monaco, ont participé également Madame Piera Esposito, présidente de l’ASC Italia, et son Vice-President Maitre Pietro Arcangeli.

A cette occasion, la Présidente ASC Italia a souhaite que l’intégralité des dons pour acheter le livre à disposition du CREM pour tout le mois d’octobre seront reversées à l’association monégasque Monaco Liver Disorder que, depuis 2014 aide et soutien la recherche médicale afin de pouvoir vaincre les pathologies graves des enfants hépatiques

Selon l’OMS, au moins un tiers des cancers diagnostiqués dans le monde pourrait être évité. La prévention constitue la stratégie à long terme la plus rentable pour lutter contre le cancer.

Une étude publiée dans Annals of Oncologie estime qu’en Europe, 250 000 décès par
cancer seraient évités grâce à la prévention. La raison : plus une tumeur est petite,
plus ses chances de guérison sont grandes. Et le risque d’effets secondaires des
thérapies est moindre.

Historique

Le DWB est utilisé depuis 2009 par l’Institut Européen d’Oncologie de Milan et par 2
hôpitaux londoniens (3 autres centres sont en constructions à Londres, Cambridge et
Rio de Janeiro) pour suivre les patients atteints de cancers et déceler d’éventuelles
métastases.

Le DWB comme test préventif

La création du DWB a marqué une évolution majeure dans l’imagerie par résonance
magnétique (IRM) car il permet d’explorer le corps entier en une seule fois. C’est l’ajout de technologies novatrices (matériel, nouvelles configurations et logiciels mis au point par l’IEO et des chercheurs du monde entier) sur un appareil existant qui permet de détecter les tumeurs.

Coût du DWB avec ASC

Actuellement l’examen proposé chez le centre italien ASC Italia sis à Castelli Calepio
(BR) vaut 1000 euros, ce qui le positionne comme un test cher, peu accessible à tous. C’est pour cette raison, que l’ASC Italia créé en 2017 et précurseur dans l’utilisation du DWB comme outil de dépistage, a décidé depuis toujours de réserver 10% du temps alloué aux appareils d’examen, aux moins aisés en leur proposant un prix de 200 euros (180 examens ont déjà été effectués). L’objectif à court terme est de proposer ce test à 600 euro

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message