Bernar Venet , les années conceptuelles au Mamac

Le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, M.A.M.A.C propose une exposition sur Bernar Venet jusqu’au au 13 janvier 2019.

Cette exposition tourne autour des objets mathématiques, un paradis pour les amoureux des équations, des logarithmes, des figures géométriques, des théorèmes.
Dans les années ‘60’ Bernar Venet va se retrouver aux Etats Unis où il va développer à son extrême l’art conceptuel.

On peut à une première lecture être dépassé par le message de l’artiste. En tout art il y a un message. Il nous faut les clés pour décrypter les œuvres exposées. L’artiste se fait scientifique, déjà l’approche est plus aisée. La météo, le papier millimétré, la recherche spatiale, les cours de la bourse et la corbeille. On a compris, on évolue au milieu des chiffres des shamas et des racines carrées, Pythagore n’est pas très loin .

Ayant on la vue quitté Nice pour New-York, Bernar Venet va devenir en 1970 le maître de la révolution conceptuelle. Le langage scientifique degré « zéro » de l’expression s’oppose au langage poétique et expressif. Tout est chiffre, il n’y a pas de place pour Balzac chez Bernar Venet.

L’image est rationnelle : 1+1=2 ; pas de métaphores. Il fait de la réalité mathématique un art, réconciliant les littéraires et les scientifiques. Après tout, peut-être y a-t-il une poésie et une rime avec les chiffres ? Les années conceptuelles ou les maths dans toute leur splendeur ! Une phrase retiendra toute notre attention : « 

Il n’y a qu’un moyen ! Donner tort à ce qui est déjà constitué, changer la constitution. » C’est cette volonté de concilier les rapports entre la création artistique et le savoir scientifique. Peut-être Bernar Venet voulait-il rendre abstraite la science ? Question sans réponse, car chacun aura, selon qu’il soit scientifique ou littéraire son opinion sur ce sujet.

En tous cas, une exposition dont on ne peut rester indifférent, on aime ou on n’aime pas, Bernar Venet remet en cause nos certitudes avec ses années conceptuelles.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message