Exposition de l’abbaye de Saint-Pons au centre du patrimoine à Nice

Jusqu'au 21 avril, les visiteurs peuvent découvrir l’exposition « Regard sur Saint-Pons » au centre du patrimoine — dans le palais de l'ancien sénat, au 14 rue Jules Gilly.

Histoire et architecture de Saint-Pons

C’est à l’époque du Moyen-âge que l’abbaye connaît une grande période de rayonnement puisqu’en 1388, l’acte de « d’édition » de Nice à la Savoie fut signé.

Par la suite, pendant la révolution, le monastère subit l’occupation militaire française et se convertit en hôpital, jusqu’en 1797. Il fut placé sous séquestre jusqu’au Concordat.

En 1855, « la loi d’incamération » fut appliquée par le gouvernement sarde pour qu’en 1860, la propriété de l’abbaye soit transférée à l’état français puis à la ville de Nice. L’église est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 3 mai 1913.

Fermée depuis 1999 au public, elle est aujourd’hui menacée par les dégradations et fait l’objet d’un programme de restauration générale par la ville de Nice permettant ainsi de recevoir pendant l’année des concerts d’orchestre, des débats, conférence ou colloques.

De manière exceptionnelle durant l’été 2016, les murs de l’église abbatiale Saint-Pons ont été investis par l’artiste Ernest Pignon-Ernest avec la présentation de la série « EXTASES » du 25 juin au 2 octobre 2016.

Regard sur Saint-Pons

Le centre du patrimoine met en avant l’abbaye Saint-Pons à travers 17 photos dont l’une des photos montre le plan de l’abbaye à travers les regards d’artistes et d’anonymes (Clément Rossal, Urbain Garin de Cocconato, Jean Giletta...) des XIXe et XXe siècles.

À travers les nombreuses aquarelles, estampes, lithographies, gravure, dessins et photographies issues des collections de la bibliothèque du chevalier de Cessole de la ville de Nice.

Couvent de Saint-Pons une estampe d’après un dessin d’Émile Négrin (1833-1878), édité par l’imprimerie administrative, Nice.
La France Militaire : couvent de Santa Maria près Nice — Lithographie de Desoulte, d’après un dessin de Fleury.

Les spectateurs pourront admirer sous différentes formes et époques l’abbaye et la ville niçoise de l’époque.

Ses œuvres donnent un bel aspect du paysage, la nature et ses reflets mettent bien en avant l’église Saint-Pons avec une preuve que cette église a bien vécue avec une architecture magnifique.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message