L’univers d’un alchimiste et un enseignant niçois

L’alchimiste de la photographies


Tous les travaux de Michel Fauquet sont réalisés principalement en atelier et procèdent de différentes étapes de conception et de fabrication du sujet.

Ils sont exposés au musée de la photographie Charles Nègre (Place Pierre Gautier) à Nice jusqu’au 21 janvier 2018.

Dessin, peinture, sculpture, photographie sont autant de techniques qui donnent naissance à la réalisation de ces images.

Cela est un prétexte afin de susciter aux visiteurs une élaboration, à partir de sa propre mémoire et de son imaginaire.

Sa manière de percevoir la lumière et les formes sont très personnelles et ses procédés de tirage, autant que l’utilisation de papier ou d’autres supports particuliers en font aussi un alchimiste.

Le traitement de ces estampes photographiques leur attribue un caractère unique et cette production est entièrement créée par l’artiste à travers les étapes de sa création.


Son travail préalable sur la forme produit un ensemble de modèles, parfois exposés, qui s’apparentent à des formes architecturales, végétales ou anthropomorphiques.

L’exposition composée de plus de 150 œuvres et objets, permet aux visiteurs de découvrir le monde talentueux de cet artiste.

Du Paillon au Loup : Fortunes de mer au parc Phoenix

Les créations de Michel Gouaud exposées au parc Phoenix jusqu’au 31 janvier présente ses photographies, ses sculptures et ses poésies, car il est un enseignant niçois, poète et parolier.

Au cours de ces dix années passées dans les îles l’ont fait découvrir tous les arts, des grands classiques à ceux dits «  premiers  ».

Ses créations sont le reflet naturel de ces diverses influences.

Ses sculptures sont faites à partir des matériaux de récupération glanés principalement sur les plages du littoral qu’il parcourt et photographie.

Ses pièces, teintées de poésies et d’humour, vont souvent par paires ou groupes, hymne au couple, à la famille, à l’amitié. Il adopte la même philosophie pour les photos avec des termes variés et insolites «  L’art se conjugue au singulier, pas en série  ».

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message