Le fresque de l’Eglise Saint-Pierre d’Arène

L’église de saint Pierre d’Arène, là où l’art et la Foi savent merveilleusement rimer, église musée disent certains, la messe du mercredi des cendres en est la parfaite illustration, a un projet, lequel se réalise devant nos yeux pour la plus grande gloire de Dieu. Ce projet dont les travaux ont débuté au début de l’année 2018, va nous offrir une fresque de 50 M2.

Sur un ciel bleu nimbé de nuages où l’échelle de Jacob conduit à la colombe symbolisant le saint Esprit, trois saints, deux bienheureux et un martyr vont figurer dans cette aile à la droite du chœur, endroit où déjà se trouve le vitrail du saint curé d’Ars. Sur l’autre aile, donc juste en face, se trouve l’autel du saint sacrement, tout un symbole Les saints papes : Jean XXIII, Jean Paul II ; saint Charles Makhouf prêtre libanais dont chaque 22 du mois, les reliques sont vénérées.

Les bienheureux : Charles d’Autriche dernier empereur Habsbourg et le père Jerzy Popielusko victime martyr de la Foi face à la dictature communiste en Pologne et enfin, le père Jacques Hamel martyr de sa Foi face au terrorisme. Cette fresque ornera la chapelle reliquaire où les reliques de ces saints, bienheureux et martyrs seront déposées pour la vénération des fidèles.

En avril, après son achèvement, les reliques de saint Jean Paul II seront confiées à cette chapelle reliquaire. C’est un évènement pour cette église où l’expression de la Foi est très vive. Monseigneur Mokrzycki archevêque de Lviv (ancienne Lvov), primat d’Ukraine viendra à cette occasion les y déposer en avril prochain. La fresque est déjà bien avancée dans sa réalisation.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message