Le "Reality Show 2.0" se dévoile à l’espace Lympia

Anthony Alberti, alias Mr OneTeas, présente sa nouvelle exposition à l'espace Lympia au port de Nice. L'artiste autodidacte nous entraîne dans le dédale d'une société narcissique et sur consommatrice en manipulant les matériaux et les supports avec un talent certain.

À l’entrée de l’exposition, une peau de vache tannée de couleur rouge est étendu contre le mur. L’œuvre s’intitule " Mort de rire " et fait écho à l’emblématique vache Kiri, ou du moins ce qu’il en reste. Les réalisations d’Anthony Alberti sont, pour la plupart, marquées d’une pointe de cynisme ravageur qui produit son petit effet. Cet humour/amour du second degré vient contre-balancer des œuvres plus intimistes et touchantes, se rapprochant de l’univers personnel de l’artiste.

Le dénominateur commun des différentes thématiques évoquées (réseaux sociaux, consumérisme, environnement) pourrait être l’appel à une profonde réflexion sur notre mode de vie actuel et ses excès. Pour cela, Mr OneTeas utilise plusieurs supports, souvent de récupération, comme un morceau d’estrade ou des cartons de livraison. Rien n’est fait gratuitement, à chaque fois, la forme doit servir à la compréhension du fond. En témoigne le portrait d’Amy Winehouse, peint avec un aérosol et fabriqué avec des boîtes de médicaments. « Je voulais la rendre belle avec ce qui l’avait tué », commente l’artiste.

À l’étage, on peut découvrir un autre sujet très actuel, mais assez rarement exploité dans le paysage artistique : les réseaux sociaux. Plus précisément, Anthony Alberti interroge et tourne en dérision notre rapport au virtuel. À quoi servent réellement toutes les applications que nous utilisons chaque jour, si ce n’est à assouvir un narcissisme qu’il est difficile d’assumer. Cette thématique peut mettre mal à l’aise, car elle correspond directement à notre vécu et à la diffusion toujours plus massive des nouvelles technologies. Publication sous forme de confession, selfie, like. Ces nouvelles pratiques de communication sont la cible de l’humour acéré de l’artiste. Et ça fonctionne.

L’exposition "Reality Show 2.0" est ouverte jusqu’au 3 mars en entrée libre. Des visites guidées sont organisées sur réservation.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message