Le temps de balades : Falicon

Cet ancien fief de l’abbaye de saint Pons fut une coseigneurie avec les Marchessan, Tonduti et Renaud, ces derniers portant le titre de comte de Falicon.

Le nom du village est dérivé du terme falaise. A l’époque romaine, on capta les eaux du Rayet pour alimenter les thermes de Cimiez. L’église de la nativité date de 1624, la chapelle saint Sébastien est plus ancienne édifiée en 1467.

Une autre chapelle, celle des pénitents blancs est aujourd’hui la salle des fêtes. On trouve à la bastide la chapelle oratoire du château. Falicon fut le cadre d’un roman de Jules Romains : La douceur de la vie 18° tome de sa fresque Les hommes de bonne volonté.

La reine Victoria venait en voisine depuis le Régina à Cimiez et appréciant le calme de ce village, y dégustait le thé. Sur la place Bellevue, on peut contempler Nice et la mer, semblant s’étirer à nos pieds. On y découvre les vestiges des anciennes fortifications.

Au quartier des Giaïnes une chapelle de 1820 récemment restaurée, les amateurs d’intrigues, d’étranges seront comblés par la pyramide de la grotte des Ratapignata.

Thierry Jan

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message