Le temps des balades : Le Bar sur Loup

Dominé par les 1310 mètres du Montet, le Bar sur Loup se trouve à 300 mètres d’altitude. Les lieux furent habités dès le néolithique. Des vestiges vers la falaise du Pilon et un oppidum romain sur sa crête témoignent d’une présence humaine dans les temps les plus anciens. Plus proche de nous on cite Albarnum en 1078.

En 1235 on évoque le castrum d’Albarno dans un acte d’échanges entre le comte de Provence et le seigneur d’Antibes, c’est à la même époque que l’on construit le château, propriété de la famille de Grasse jusqu’à la révolution. La désignation de Bar n’apparaît qu’au XVI° siècle.

L’église paroissiale de saint Jacques le Majeur date du XV° siècle. En 1471 le roi René exonère le village de la Taille afin de pouvoir ériger un édifice religieux en remplacement de l’ancienne détruite. A l’origine à nef unique, elle est agrandie à la fin du XVII°. Le clocher abattu en 1831 est remplacé par une tour où est insérée à sa base une stèle funéraire romaine du III° siècle. Cette église est l’écrin de deux œuvres d’arts : un Brea et la danse Macabre.

Le Bar sur Loup est le village natal de l’amiral De Grasse né au château en 1722, deux autres personnalités vécurent au Bar, Célestin Freinet et le poète Francis Ponge.

En suivant les rues du Bar, il faut s’attarder sur les portes et leurs linteaux. Sous l’ancien régime et même au début du XIX° siècle, face à une population illettrée, les commerçants et artisans sculptaient dans le bois ou la pierre le symbole de leur profession.

Le Bar sur Loup, avec le développement de l’industrie du parfum à Grasse, se tourna vers la production du jasmin et de la fleur d’oranger. On donnera d’ailleurs au village le surnom de cité des orangers.

On quitte ce village et plusieurs options nous sont proposées, entre autres : longer le Loup et son chant cristallin ou emprunter le chemin de Paradis. Si la danse Macabre nous menaçait des feux de l’enfer, ce chemin nous élève vers les cieux, Dieu et un autre village à découvrir.

Thierry Jan

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message