Les Niçoises qui rêvaient d’Afrique

Ce mardi 25 juillet a eu lieu le vernissage de l'exposition "Enfant je rêvais d'Afrique" de Corine Dechauffour, à la bibliothèque Louis Nucéra de Nice. L’installation, visible jusqu'au 24 septembre, rend hommage à la peintre et sa fille Anne, victimes de l'attentat de 2013 au centre commercial Westgate de Nairobi, au Kenya. Étaient présents Michel Dechauffour, mari de Corine et père d'Anne Dechauffour, ainsi que le maire Christian Estrosi et Jean-Luc Gagliolo, conseiller municipal.

De l’émotion, mais aussi de la gratitude. Voici ce qu’a ressenti Michel Dechauffour devant la foule venue à cette exposition, enfin achevée. Avec le maire de la ville, ils travaillaient depuis 2013 à cet hommage en souvenir de sa femme et sa fille. Corine étant passionnée par l’Afrique, la famille y voyageait souvent. Ils sont même allés jusqu’à vivre au cœur du Meru National Park, au Kenya, au milieu des animaux.

Quoi de plus normal, alors, que les 80 peintures de l’exposition représentent leur vie dans ce parc ? Par des couleurs intenses et chaudes, Corine Dechauffour immortalise les lions, girafes et guépards avec lesquels la famille cohabite. Elle met également en scène la vie locale avec les Maasaï, tribu qui vit dans le parc.

Selon Christian Estrosi, la bibliothèque Louis Nucéra est l’endroit idéal pour l’exposition. Le lieu est un des plus fréquenté de Nice, par des personnes de tous âges, mais surtout des étudiants. Un lieu d’inspiration et de méditation, propice à la réflexion que peuvent susciter ces œuvres.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message