Les "Ors de l’Asie" au Musée départemental des Arts Asiatiques

Qu’il soit monnaie dans l’Afghanistan kouchane, parure de maharajahs indiens, poudre d’or au Japon, en Chine ou en Corée, l’or métamorphose les objets qui incarnent le pouvoir et le faste des cours.

Mais c’est sa parfaite pureté et sa capacité à évoquer la lumineuse carnation du Bouddha qui confèrent à l’or une place si particulière en Asie, qu’il s’agisse de rendre hommage à des reliques, de vénérer des statues et objets rituels, ou de consacrer la valeur éternelle des textes saints reproduits en lettres d’or.

À travers un florilège de trésors, explorez ce sujet universel au cours de cette exposition exceptionnelle qui pose le cadre des échanges de ce métal rare, détaille les techniques de travail dont il est l’objet et propose d’admirer la magnificence des objets séculiers ou religieux dont il a, de tout temps, favorisé la création.

Le Musée a donné à trois artistes contemporains le soin d’introduire cette exposition historique sur les Ors de l’Asie. Les robes de Franck Sorbier, la céramique de Hitomi Hosono, l’oeuvre de Yoko Grandsagne témoignent de la place de l’or dans l’inspiration artistes contemporains.

L’exposition restera ouverte jusqu’au 25 novembre

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message