Que sont les mandalas ?

Du 28 au 31 août à Ospedaletti, dans la "Sala Piccola" de la Mairie, vous pourrez admirer les merveilleux mandalas de sable fabriqués par des moines tibétains.

À l’occasion du 30e anniversaire du Centre d’études Kalachakra, du 28 au 31 août, cinq moines tibétains du Jadrel Khangtzen du monastère de Sera Jhe, dans la "Sala Piccola" de la Mairie d’Ospedaletti, rue XX Settembre, réaliseront un mandala de sable. Dans la salle il y aura aussi une petite exposition photographique sur le sujet, édité par le sculpteur et photographe Anna Diciommo. L’événement organisé par le Centre Ghe Pel Ling et le Centre d’études Kalachakra sous le patronage de la municipalité d’Ospedaletti vise à soutenir les moines et les activités du Dharma et à les rendre publics.

Que sont les mandalas ? Les mandalas ne sont pas seulement une forme d’art, mais aussi des symboles spirituels et rituels qui représentent le cosmos, mais aussi l’esprit de la personne. Les mandalas sont utilisés dans de nombreuses traditions spirituelles, mais surtout dans l’hindouisme et le bouddhisme, pour attirer l’attention, définir un espace sacré et favoriser la méditation. Dans la tradition bouddhiste, les mandalas sont dessinés avec des sables colorés puis détruits pour symboliser l’impermanence du monde matériel.

La création du mandala de sable commence par une cérémonie d’ouverture où les moines chantent des mantras et jouent des flûtes et des tambours. Ensuite, ils vont au travail et commencent par mesurer et dessiner soigneusement les contours principaux du mandala sur une surface plane, à la craie ou au crayon. Une fois le schéma de base prêt, des millions de grains de sable colorés seront soigneusement disposés dans les différentes sections du dessin. Les grains de sable seront versés sur la surface avec un entonnoir métallique étroit appelé chakpur. La composition d’un mandala peut prendre des jours ou des semaines.

Le mandala est un ancien mot sanskrit qui peut être traduit par « cercle » ou « centre » et, en tant que cercle, c’est une représentation géométrique essentielle du monde et du cosmos. Généralement, chaque mandala contient plusieurs significations. Au niveau extérieur, il représente le monde dans son aspect divin ; à un niveau plus profond, il constitue la carte d’un chemin initiatique capable de guider ceux qui le contemplent vers l’illumination et, à un niveau secret, représente l’équilibre parfait des énergies subtiles qui circulent dans le corps et la claire pureté mentale qui dérive de l’illumination. On croit que la création d’un mandala de sable agit comme un moyen de purification et de guérison sur chacun de ces trois niveaux.

Chaque système tantrique a son propre mandala, qui symbolise une approche existentielle et spirituelle particulière. Ils sont créés dans le but de guérir la terre et toutes les créatures qui y vivent, chaque fois que cela devient nécessaire. Ces mandalas de sable ont une vie très courte. Une fois terminé, le mandala est détruit pour symboliser l’impermanence de tous les phénomènes et le sable qui le compose est emporté et recueilli pour être ensuite dispersé dans les eaux d’une rivière, de sorte que le courant puisse transporter l’énergie divine contenue dans le monde et transmettre les effets bénéfiques de la purification et de la guérison à l’environnement et à toutes les créatures qui le peuplent.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message