Un bel exemple de mobilisation populaire : la sauvegarde des tableaux de l’Eglise Saint Arnoux du Mas

Quatorze mois de restauration auront été nécessaires pour redonner tout leur éclat aux deux peintures à l’huile La Vierge et l'Enfant au chapelet et La Vierge en majesté. C’est maintenant chose faite : curieux, passionnés d’art et du patrimoine religieux pourront découvrir le résultat dans la chapelle Saint Arnoux. L’aide de la Fondation du Patrimoine récoltée qui s’élève à 10 677 €, a permis de supporter les coûts de la restauration menée par l’Atelier du Tilio.

Lancée en 2015, la souscription pour la restauration de deux superbes peintures à l’huile trouvant refuge dans l’Eglise Saint-Arnoux

D’auteur inconnu et datées du XVIIIe siècle, ces deux toiles ont été retrouvées à même le sol dans la sacristie de l’église Saint-Arnoux, très endommagées en raison d’une exposition prolongée à l’humidité.

Maintenant entièrement remises à neuf, les œuvres, qui fourmillent d’illustrations richement travaillées, ont été replacées dans l’église paroissiale à l’endroit qui leur est dû, en position centrale.

Situé à 900m d’altitude, village frontière entre le Comté de Provence et celui de Nice,
Le Mas possède des richesses patrimoniales d’une grande importance.

Ses innombrables édifices religieux comme l’église romane du XIIe siècle construite par les moines de Lérins, la chapelle des pénitents blancs du XIVe, celle dédiée à SaintArnoux qui a séjourné au Mas avant de devenir évêque de Metz, sont les prestigieux témoins d’une vie féodale dynamique.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message