Exposition Franta à Vence : L’homme est loup pour l’homme

Le musée de Vence, depuis le 1° janvier 2017, est une régie culturelle municipale de la ville de Vence. Pour la première exposition de cette nouvelle organisation, la ville de Vence a souhaité rendre un hommage à un artiste vençois maintenant depuis 58 ans.

C’est la première fois que Franta expose dans sa ville. Cet artiste est né en Tchécoslovaquie à Třebíč en 1930. Il fait ses études à Brno et Prague entre 1948 et 1958 aux écoles des arts décoratifs et des beaux-arts. À la fin de ses études il quitte son pays et se retrouve en 1958 à Vence où, depuis il vit et y travaille.

Cette exposition, d’une certaine façon, est l’album de souvenirs de cet artiste à la fois expressionniste et impressionniste. Franta est peintre, dessinateur, plasticien. Le visiteur mesurera la diversité et l’éclectisme de cet artiste. Franta se pose et nous pose toujours la même question : « Pourquoi toujours autant de haine entre les hommes ? » puis enchaînant il répond d’une certaine façon à sa question :

« Regarder l’homme tel qu’il est, même s’il n’est pas très beau. Le pinceau et le crayon sont mes moyens d’expression. ». Ses tableaux sont l’illustration de notre histoire récente : révolte, les migrants, toujours la faute de l’autre, le bouc émissaire, excuse trop facile. La série sur les animaux illustre cette violence entre les espèces vivantes.

Après l’Afrique Noire avec tableaux et statues, ses souvenirs, les Massaïs, un album de ce continent, Franta nous emmène aux Etats Unis avec Harlem. Les noirs déracinés de leur pays, esclaves sans droit et ployant sous le joug.

Accident, toujours une même constante chez Franta : dénoncer la violence et toujours la même question : pourquoi tant de violence ? Elle est comme un refrain. La visite se termine par un instant d’intimité, d’humanité et d’amour. Jacqueline sa femme et la femme et l’enfant. Est-ce ici son fils Jacques lors de ses premiers pas ? Lequel nous donne une belle conclusion à l’exposition de son père : « L’homme se relève, debout avant tout, et continue à espérer. » Pierre Mertl.

Cette exposition a fait l’objet d’un magnifique ouvrage : Le temps d’une œuvre, livre illustré de reproduction de Franta. L’univers de l’artiste livré au public, un merveilleux souvenir pour le visiteur. Cet ouvrage est disponible au musée.

Cette exposition est visible jusqu’au 21 mai au musée de Vence.

par Thierry Jan

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message