Box-office : Confident royal de Stephen Frears

L’extraordinaire histoire vraie d’une amitié inattendue, à la fin du règne marquant de la Reine Victoria. Quand Abdul Karim, un jeune employé, voyage d’Inde pour participer au jubilé de la reine Victoria, il est surpris de se voir accorder les faveurs de la Reine en personne.

Alors que la reine s’interroge sur les contraintes inhérentes à son long règne, les deux personnages vont former une improbable alliance, faisant preuve d’une grande loyauté mutuelle que la famille de la Reine ainsi que son entourage proche vont tout faire pour détruire.

A mesure que l’amitié s’approfondit, la Reine retrouve sa joie et son humanité et réalise à travers un regard neuf que le monde est en profonde mutation.

La trame est classique, mais réalisée mais avec sensibilité et malice. Les raideurs de la monarchie britannique sont filmées avec cette fausse solennité qui les rend immédiatement risibles. Alors certes le rythme est parfois inégal, les ficelles prévisibles, et les seconds rôles versent largement dans la caricature.

Mais Judi Dench livre une interprétation royale, juste, et même au-delà : émouvante.

Stephen Frears possède le don de se moquer sans méchanceté, et auréole le ridicule de ses personnages d’une immense bienveillance. D’une anecdote historique oubliée, Confident royal devient un joli conte sur l’amitié malgré les différences.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message